La prévention avance dans le flou

©2006 20 minutes

— 

« Il faut que les propriétaires intègrent le coût du travail en présence d'amiante dans le coût global du chantier », estime-t-on à la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb). Car rares sont les entrepreneurs qui prennent ce surcoût en compte dans leur devis lors d'un appel d'offres. Encore faut-il qu'ils puissent l'estimer. « On imagine mal les entreprises aller faire des prélèvements ! », note Alain Fraisse, de la fédération régionale du bâtiment.

En théorie, les propriétaires doivent fournir un diagnostic amiante pour les parties apparentes. Mais pas les particuliers. « Là, c'est le vide sidéral puisqu'ils n'ont pas d'obligation de diagnostic, sauf en cas de vente ou de démolition », estime Alain Fraisse. L'évaluation des risques avant travaux n'est, elle, obligatoire qu'à partir d'un chantier impliquant deux entreprises.

L. B.