Déferlante de travaux pour rester au sec

©2006 20 minutes

— 

Ne plus voir le Vieux-Port les pieds dans l'eau. Après les inondations de 2003 à Marseille, le préfet avait fixé des objectifs : construire un réseau de bassins de rétention supplémentaires pouvant contenir jusqu'à 90 000 m3 (90 millions de litres) d'eau. Trois ans après, la ville « a déjà engagé 110 millions d'euros dans la prévention des inondations », martèle Robert Assante, adjoint (UMP) à l'Environnement. Des bassins sont en travaux, comme celui de la place Carnot (2e, 13 000 m3) et les six bassins de la Grave et des Médecins (13e, 80 000 m3 au total). D'autres chantiers devraient commencer en 2008 au cours Puget (6e arrondissement, 36 000 m3) et à la porte d'Aix (2e, 13 000 m3). Actuellement, Marseille compte plus d'une trentaine de bassins publics et privés, pour un total de 150 000 m3.

La lutte contre les inondations se traduit aussi par un recalibrage des rivières et des aménagements dans certaines rues. « Pour éviter que des gens soient emportés par les flots, il faut limiter la vitesse de l'eau, explique Etienne Caputo, directeur de l'eau et de l'assainissement à MPM. Cela passe par des petits chantiers de raccordements de tuyaux, des travaux sur les pentes ou des rajouts de bouches d'égout. » Les travaux sur les cours d'eau sont, eux, plus difficiles : « Nous sommes confrontés à des propriétaires qui n'entretiennent pas les cours d'eau à côté de leur maison [alors que la loi l'exige], regrette Robert Assante. Nous lançons des procédures pour pouvoir faire les travaux sur leur terrain, à leur place. »

Frédéric Legrand

Météo France a émis hier un bulletin d'alerte orange prévoyant de forts orages toute la nuit et jusqu'en début de matinée aujourd'hui. La préfecture a appelé les habitants à la prudence lors de leurs déplacements.