Ryanair ouvre cinq autres lignes

mickaël penverne

— 

Ryanair espère atteindre le cap des 2 millions de passagers au départ de Marignane en 2014.
Ryanair espère atteindre le cap des 2 millions de passagers au départ de Marignane en 2014. — PATRICE MAGNIEN / 20 MINUTES

Le PDG de la compagnie aérienne Ryanair, Michael O'Leary, a annoncé mercredi l'ouverture de cinq nouvelles lignes au départ de l'aéroport de Marignane : vers Chania en Crête, Essaouira et Rabat au Maroc, East Middlands en Angleterre et Varsovie en Pologne. Ces nouvelles destinations seront ouvertes le 1er avril. Des billets à 15 euros sont en vente sur le site de la compagnie jusqu'à jeudi soir.

« Combien de temps ? »


Après l'annonce d'offres à bas prix lancées par Air France (lire encadré), la contre-attaque de la compagnie irlandaise n'a donc pas tardé. «Air France a mis 20 ans à venir au low-cost, a ironisé Michael O'Leary. Mais combien de temps pourra-t-elle tenir avec des tarifs à 49 euros ?» Poursuivie pour travail dissimulé (l'audience est prévue fin janvier au tribunal d'Aix), sa compagnie a fermé sa base marseillaise en 2011. Elle continue pourtant son développement dans la région. Au départ de Marignane, elle a transporté 1, 5 million de passagers en 2012, espère en transporter 1, 7 million cette année vers 42 destinations, et table sur 2 millions en 2014. Le grand gagnant est l'aéroport marseillais qui a connu, l'année dernière, une progression de 12, 7 % de son trafic. «L'attractivité d'un territoire dépend de sa capacité à offrir des lignes directes à des prix compétitifs, se frotte les mains Julien Boullay, directeur marketing de l'aéroport. Ryanair est en mesure de proposer les deux.» ■

■ concurrence

Pour concurrencer les compagnies low-cost, Air France a lancé, au début de l'année des billets à 49 euros vers 58 destinations en Europe et France, dont Marseille. Mais Air France et Ryanair se retrouvent surtout en concurrence frontale sur les lignes domestiques au départ de Marignane : Lille, Bordeaux, Nantes ou Brest.