La charte de la nuit se fait attendre

M.PE

— 

Marseille va-t-elle rester silencieuse la nuit, même en 2013 ? Pour éviter que tous les bars et boîtes du centre-ville ne ferment les uns après les autres à cause des nuisances sonores, la mairie de Marseille prépare depuis l'année dernière une charte de «tranquillité de la vie nocturne». Selon Caroline Pozmentier, ce document, qui existe déjà dans plusieurs villes, devait servir à rappeler les «droits et devoirs» des professionnels du secteur. Au printemps dernier, la conseillère municipale (UMP) espérait présenter cette charte avant l'été. Six mois après, toujours rien à l'horizon. «Cette charte est toujours d'actualité, explique aujourd'hui l'élue. Nous avons poursuivi notre travail avec la préfecture et la direction de la sécurité publique (DDSP). On attend désormais un retour de leur part». Contactée, la préfecture des Bouches-du-Rhône précise que cette charte est en phase de «finalisation» et que la réflexion se situe désormais au stade de son application concrète. Le texte pourrait être finalement bouclé au printemps. ■