Le PS des Bouches-du-Rhône aime Ségolène

©2006 20 minutes

— 

Tous les ténors socialistes des Bouches-du-Rhône roulent pour Ségolène Royal. Tous ? Non. Une poignée d'irréductibles résiste encore et toujours. Le député Christophe Masse a signé hier un appel de douze parlementaires socialistes en faveur de l'ex-ministre de l'Economie, Dominique Strauss-Kahn. La députée européenne Marie-Arlette Carlotti a, elle, apporté son soutien à Lionel Jospin.

Les autres ont presque tous rejoint la députée des Deux-Sèvres. Patrick Mennucci, président du groupe PS de Marseille, le premier, est devenu son principal conseiller. Michel Vauzelle, président de la région, a fait connaître sa préférence avant l'été. Et Eugène Caselli, premier secrétaire du PS 13, a intégré l'état-major de campagne de Ségolène Royal. Avec l'accord tacite de Jean-Noël Guérini, président du conseil général et patron de la fédération. Des soutiens évidemment non désintéressés : plusieurs ténors estiment qu'il faut une victoire à la présidentielle pour que le PS arrive à reconquérir Marseille aux prochaines municipales.

Frédéric Legrand