Des juges réclament un numérus clausus

— 

Elle demande un rendez-vous avec Christine Taubira, la ministre de la Justice. Suite au désastreux rapport du contrôleur général au sujet de la prison des Baumettes (9e), l'association nationale des juges d'application des peines a établi plusieurs propositions, parmi lesquelles un « numérus clausus », principe qui consiste à ne pas enfermer plus de personnes qu'il n'y a de places en prison. « C'est le 4e rapport depuis 1990, maintenant il faut faire bouger les choses, estime Thierry Sidaine, le président de l'association. Chaque magistrat doit prendre une décision en conscience. Les Baumettes sont une fabrique à sauvageons ». En octobre, la prison comptait 1 769 détenus pour 1 190 places. Au 10 décembre, elle compte 1 847 détenus. « Le recours à la détention doit être exceptionnel », pense Benoît Vandermaesen, le délégué régional du syndicat de la magistrature et vice-procureur. Selon lui, 582 détenus seraient éligibles à la surveillance électronique, mais seulement 3 seraient élus, selon les critères du parquet.A.R.