Beau temps pour le tourisme en Paca

©2006 20 minutes

— 

L'été 2006 a été bon pour le tourisme en Paca, selon les chiffres rendus public vendredi par le comité régional du tourisme (CRT). « Nous devrions atteindre 13 millions de touristes sur juillet-août, évalue Jean-Marc Coppola (PC), président du CRT. Un niveau égal à celui de 2005. » Une étude, réalisée mi-août auprès de 420 professionnels du tourisme en Paca, révèle que 82 % d'entre eux sont satisfaits de la fréquentation cette année. En revanche, « ils sont 50 % à dire que les touristes dépensent moins, notamment dans la restauration, souligne Jean-Marc Coppola. C'est une conséquence de la baisse de pouvoir d'achat des Français ».

La clientèle nationale constitue toujours le « noyau dur » des touristes en Paca. Mais elle délaisse les hôtels : « Aujourd'hui, un touriste sur deux loge chez un parent ou un ami », note Marc Bonnefoy, de l'observatoire régional du tourisme. Campings et chambres d'hôtes connaissent également des hausses de fréquentations. Dans la clientèle internationale, les professionnels notent une poussée des Européens, principalement Hollandais, Belges et Espagnols. Mais les séjours sont de plus en plus courts : 8 jours en moyenne contre 12 dans les années 1990. « Beaucoup de professionnels ont fait des efforts sur le rapport qualité-prix, remarque Jean-Marc Coppola. Mais la clientèle estivale a de plus en plus tendance à zapper, à se décider au dernier moment, voire une fois sur place. »

Malgré le haut niveau de l'euro, Américains et Japonais, eux, « sont de retour », note Jean-Marc Coppola. Notamment grâce à l'année Cézanne : le musée Granet a déjà dépassé son objectif de 300 000 visiteurs alors que l'exposition est programmée jusqu'à mi-septembre.

F. L.

croisières Marseille est en tête des villes touristiques de Paca, assure le CRT. Notamment grâce aux croisières. Malgré les gênes liées aux travaux du tramway, la ville devrait accueillir 400 000 croisiéristes cette année.