Le «Rainbow-Warrior» prend le large

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Et vogue le navire. Hier, le Rainbow-Warrior II a largué les amarres. Direction Carthagène, en Espagne, où le trois-mâts de Greenpeace va continuer sa campagne sur les dangers menaçant la Méditerranée, notamment la « sur-pêche » de thons rouges. Mercredi soir, alors que les thoniers opposés à sa venue bloquaient le port de commerce, Greenpeace annonçait que le Rainbow-Warrior ii quitterait Marseille le lendemain vers 18 h, le temps de s'approvisionner en eau et carburant. Mais après un ultime accrochage avec les pêcheurs tôt hier matin – des thoniers ont encerclé le Rainbow et certains pêcheurs seraient montés à bord, selon la préfecture maritime – les deux parties ont accepté que le trois-mâts soit accompagné par le remorqueur de la marine nationale Abeille-Flandres vers le large pour effectuer son escale technique. Peu avant 14 h, le câble reliant le trois-mâts à l'escorteur a été largué et le Rainbow-Warrior ii a filé vers l'Espagne.

Parallèlement, vers 10 h, les pêcheurs ont libéré les entrées des terminaux du port, où un millier de passagers étaient bloqués depuis la veille. Auparavant, le préfet de région, Christian Frémont, avait rencontré les thoniers en mer pour mettre fin au bras de fer. Le préfet a par ailleurs demandé audience au ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Dominique Bussereau, pour débattre de la question du thon rouge en Méditerranée, dont le stock ne serait pas menacé, selon les thoniers. Le ministre a lui-même critiqué hier l'attitude « assez provocante » de Greenpeace, tout en déplorant les « violences » entre les deux parties. Il a estimé que « l'inquiétude » des pêcheurs de thon était due notamment à « la tenue en novembre, en Croatie, d'une conférence internationale qui va décider des quotas » pour les prochaines années. Pour l'heure, ce quota est fixé à 32 000 tonnes.

S. Harounyan

La préfecture maritime a indiqué hier que les infractions constatées « des deux côtés » seraient transmises au parquet de Marseille.