La communauté urbaine de Marseille répond à Greenpeace

©2006 20 minutes

— 

Accusée de « collusion avec les pêcheurs », la communauté urbaine (CUM) a motivé hier sa décision de ne pas laisser accoster le Rainbow. « La taille du bateau, dont le mouillage devait être situé à proximité de l'embarcadère des îles du Frioul, pouvait poser des problèmes de sécurité. » La CUM a souhaité que « cet affrontement, qui dépasse maintenant ses compétences, trouve une issue pacifique dans les délais les plus brefs ».