Cours perturbés au lycée Diderot

— 

Le lycée Diderot est toujours sous le choc. Mardi, deux individus armés font irruption dans l'établissement à la recherche d'un des élèves. Aussitôt, les enseignants font jouer leur droit de retrait. Depuis, la situation n'a pas évolué. Une bonne partie d'entre eux n'a toujours pas repris le travail. Pourtant, une cellule psychologique a été mise en place pour eux, les élèves, et les surveillants. La police multiplie les patrouilles devant le lycée et le conseil régional envisage d'améliorer la vidéosurveillance. Insuffisant. « Ce sont des mesures transitoires, justifie Nadine Castellani, de l'intersyndicale. Cela fait plusieurs années qu'on alerte les autorités sur la sécurité. Mais rien ne se passe. Les conditions de sécurité ne sont pas réunies. » La direction de l'établissement n'a pu être jointe jeudi. Mais le rectorat a rejeté le droit de retrait des enseignants et leur demande de reprendre le travail. Ces derniers organisent vendredi matin un rassemblement devant le centre scolaire. Les deux individus à l'origine de l'incident n'ont pas été retrouvés.M.PE