MARSEILLE - Des solutions flottantes à l'essai à Fos et La Ciotat

— 

Pour éviter les conflits sur terre, il existe une solution : aller en mer. Deux projets d'éoliennes flottantes sont à l'étude. Le premier, Vertiwind, développé à Fos par un consortium d'entreprises et d'universités, propose des machines avec des pales verticales. À la Ciotat, l'entreprise Ideol teste des éoliennes avec un nouveau système de flottaison. « C'est une technique dérivée du offshore pétrolier, simple et pas chère, plaide le PDG Paul de la Guérivière. En matière d'éolien en mer, la France a pris beaucoup de retard par rapport aux pays européens, comme la Norvège, l'Allemagne et l'Angleterre, alors qu'il y a plus de vent et plus d'espace ». Mais la mer n'étant pas un désert, la multiplication des éoliennes conduira peut-être à l'élaboration d'un nouveau schéma régional éolien.