travelzoo_logoIl y a les « Totalement Pour » et il y a les sceptiques. Admettons tout de même que les « Pour » sont de plus en plus nombreux et que malgré la crise, la croisière est un secteur qui marche et qui fait chaque année de nouveaux adeptes.

Le marché mondial connaît en effet une hausse impressionnante, passant de 6,3 millions de passagers en 1996 à 15,1 en 2006, à 20,6 millions en 2011 et à 23 millions de passagers en 2015. En France, la croisière suit la même courbe de progression. Entre 2008 et 2015, le nombre de passagers ayant pris la mer est passé de 310 000 à 593 000. Les Français se placent ainsi à la 4ème place sur le marché européen, loin derrière l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie, et à la 9ème place mondiale avec en tête les États-Unis, qui détiennent la palme dans ce domaine. (Source : www.routard.com)

Le nouveau look des croisières

Adoptons un vocabulaire plus branché pour parler des croisières qui souffrent encore de stéréotypes qui collent à la coque de leurs bateaux. Les croisières ne sont pas une histoire de retraités. Elles s’adressent à tous, aux jeunes comme aux plus vieux, aux célibataires comme aux familles. Et c’est là, la clé de son succès. Finis les faux clichés! En croisière, on ne s’ennuie pas: on nage, on fait du sport, on danse, on profite de spectacles en tout genre, on se fait masser, on va au cinéma, on joue au casino… Les paquebots d’aujourd’hui sont devenus de vrais clubs de vacances. CostaSerena_lightLes grandes compagnies s’adressent aux jeunes en se montrant innovantes et créatives: Croisière de France invite les enfants pour Noël, MSC avait proposé en 2011 des réductions pour les 19-29 ans pour des croisières entre jeunes, son navire dernière génération, MSC Meraviglia, deviendra à partir de juillet 2017, le premier navire de croisière à présenter une salle de dîner-spectacle sur mesure spécialement conçue en collaboration avec le Cirque du Soleil. Costa, de son côté, a développé un cinéma 4D, un simulateur de F1 ou des soirées à thème, et le groupe Princess a même organisé en 2014 la première croisière à destination des «clubbers» sur le Quantum of the Sea.

Coup de jeune sur les offres de croisière

iStock_000014857016_Large_Antartic_lightAvec des bateaux qui vont de la ville flottante, aux voiliers de luxe en passant par les goélettes, le monde des croisières suit aujourd'hui les grandes tendances du voyage. C’est sûr, si vous êtes du genre indépendants, baroudeurs, en quête de sensations fortes, la croisière n’est peut-être pas la meilleure option de voyage pour vous. En sachant tout de même qu’il existe des itinéraires de charme et d’aventures dans les terres reculées de l’Antarctique, du grand nord Arctique, ou encore en Amérique latine.

Coup de gel sur les prix

La croisière, c’est cher! Un autre stéréotype à balayer d’une seule main. Comme dans les autres secteurs du voyage, les croisières offrent un immense éventail de prix, des offres continuelles et ventes Flash. En formule tout inclus, c’est sans surprise, vous savez ce que vous dépensez, sans coût additionnel à bord. Attention toutefois au prix des escales non comprises dans le tarif annoncé. De même, en vous y prenant très tôt ou au contraire en attendant la dernière minute pour réserver, vous pouvez bénéficier de réductions prometteuses sur de nombreuses destinations. Il y a de vraies affaires à faire, si vous êtes flexibles et partez en décalé en privilégiant la basse saison. Pour l’Europe, février et novembre sont des mois «bons plans».

>> Offre partenaire: Croisière en Corse et Italie à Pâques, avec BSP Croisières