Qu’est-ce qu’on trouve sous la plage?

Marie Tissier
— 
Les sous-sols des côtes réservent quelques surprises...mais pas aussi grosse que ce squelette de dragon posé sur cette plage de la Manche, pour les besoins d'un tournage.
Les sous-sols des côtes réservent quelques surprises...mais pas aussi grosse que ce squelette de dragon posé sur cette plage de la Manche, pour les besoins d'un tournage. — credit magazine

ÇA S'EXPLIQUE - Ce n'est pas parce qu'on est en vacances qu'il faut mettre son cerveau sur pause. Carlos Oliveros, du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) répond à la question:«Sous les pavés la plage... mais sous la plage?»...

«Si tu continues à creuser, tu vas te retrouver en Chine !», s'amusaient nos parents. Alors, on a  creusé, on a creusé, mais on n'a jamais vu la Chine. Du sable, encore du sable, de l'eau tout au plus... Le mystère de ce qui se trouve "sous" la plage reste entier. Et pourtant, si on s'y met un peu plus fort qu'avec une pelle et un seau en plastiques,  «on peut trouver tout un tas de choses», assure Carlos Oliveros, spécialiste des côtes françaises au bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

>>> Découvrez notre top 100 des plages françaises en images

«Une plage ce n'est qu'une zone d'accumulation. Tous ces sédiments sont venus se mettre au dessus d'autre chose. Par exemple, les plages de galets sont situées sur des plateformes d'abrasion, apparues avec le recul de la falaise.» Autrement dit, sous les galets, on va trouver une sorte de tarmac à cailloux dont l'épaisseur nous échappe : « Le bloc rocheux n'est pas limité en hauteur: il descend sous le niveau de la mer. En fait les falaises sont un peu à regarder comme des icebergs. On en voit la partie émergée, mais en dessous c'est beaucoup plus imposant. Il y a beaucoup de ces configurations en Normandie notamment», détaille le responsable de l'unité des risques côtiers du BRGM.

Sous le sable, une forêt

Et sous le sable alors ? Que  trouve-t-on ? «Les plages du Languedoc, par exemple, sont souvent situées à l'avant d'étangs: on ne trouvera pas forcément de rochers, mais plutôt des sédiments plus anciens datant de l'époque où le niveau de la mer était beaucoup plus bas. En 10.000 ans, la Méditerranée est remontée de 100 ou 200 mètres. Elle s'était un peu asséchée. La sédimentation s'est alors faite, entre sables, argiles, pollens, vases ou tourbe en Camargue par exemple. En faisant des sondages dans les sols, on retrouve toutes ces couches accumulées», explique Carlos Oliveros.

Il y a quelques mois, en Vendée, les tempêtes hivernales ont découvert, ravinant le sable, les vestiges d'une forêt antique. Une forêt datant d'il y a 12.000 ans et fossilisée il y a peut-être 5.000 ans, selon les chercheurs.

Puisqu'on vous dit que la Chine ça n'est pas par là...

>>> Retrouvez tous nos articles "Bronzer moins bête"