Article mis à jour le 25 juin 2018

Tous les moyens sont bons pour découvrir Saint-Emilion. Avec deux appellations AOC-AOP (Saint-Emilion et Saint-Emilion grand cru) et son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, le village est une destination idéale pour les amateurs de vin et de patrimoine. On a testé plusieurs moyens de locomotion pour vous.

Le plus insolite

Amateurs de sensations fortes, sachez qu'il existe six tuk-tuks rouges qui circulent dans la ville, Ces tricycles motorisés, originaires de Thaïlande et qui ont essaimé dans de nombreux autres pays, conduisent les visiteurs de la gare jusqu’au cœur du village situé en haut d’une colline. A bord, ça secoue un peu, même s’il ne dépasse pas les 40 km/h. Un petit conseil d'initié: si vous avez les cheveux longs, attachez-les pour ne pas ressembler à un épouvantail. Et ôtez votre chapeau, il valsera dès les premières minutes.

Une chose est sûre, le tuk-tuk est un moyen idéal pour découvrir la région le nez au vent, quand on vient de passer plusieurs heures enfermé dans un train ou une voiture. Jeff, le conducteur qui ne manque pas d’humour, se fait un plaisir de montrer le village aux visiteurs, et notamment «son avenue des Champs-Elysées», comme il aime appeler la route principale de la ville. Bonus: les tuk-tuks ne polluent pas, puisqu’ils fonctionnent à l’énergie électrique.

Tarifs: 12€ et 8€ pour les moins de 12 ans. Départ toutes les 15 minutes depuis l’espace Villemaurine et à l'office de tourisme.

Le plus mignon

Pour une visite plus paisible, misez sur le bon cheval. Baladez-vous à bord d'une calèche sur les routes traditionnelles, comme sur les chemins entre les vignes. Sûrement le meilleur moyen de locomotion si vous voyagez en couple (mais on vous prévient, le guide reste à bord avec vous, donc ne vous rapprochez pas trop non plus). La calèche s’arrête régulièrement à des points de vue à couper le souffle. Ce moyen de locomotion est aussi adaptée aux familles, la calèche pouvant accueillir jusqu'à cinq personnes. Entre deux bécots sur la calèche, vous pourrez en apprendre aussi bien sur le village, que sur la vigne en elle-même.

Tarifs: entre 35€ et 120€ par personne, selon la formule (avec visite-dégustation, déjeuner sur une propriété viticole, etc.). Départ de trois lieux différents, contacter Marie-Camille Trogan de la Ferme à roulettes.

La jument Surprise n'a aucun mal à se faufiler sur les chemins entre les vignes. C. LUDWIG/20MINUTES

La jument Surprise n'a aucun mal à se faufiler sur les chemins entre les vignes. C. Ludwig/20 Minutes

Le plus sportif

Si vous ne tenez pas en place, laissez tomber le tuk-tuk ou la calèche. L’office de tourisme de Saint-Emilion propose des randonnées à vélo, au cœur des vignes. «Il existe une quinzaine d’itinéraires différents, plus ou moins longs et plus ou moins difficiles», explique-t-on à l’office de tourisme de Saint-Emilion. «On est loin des voitures et cela permet d’avoir les pieds dans les vignes.» Enfin, sur les pédales. Il faut bien avancer. Détail important pour les familles: le vélo reste un bon moyen d’occuper votre ado râleur qui ne fait que jouer sur son portable lors des visites plus traditionnelles.

Tarif: 18€ la journée. Renseignements à l’office de tourisme.

Le plus axé sur les châteaux

En voyant arriver le petit train de Saint-Emilion, il y a de quoi retrouver son âme d’enfant. Après s’être tranquillement assis sur une banquette, le badaud se fait promener sur les petites routes des vignes, longeant les propriétés viticoles. Vous pensiez vous en tirer comme ça, en mode farniente?

Le petit train sillonne les domaines de Saint-Emilion. C. LUDWIG/20MINUTES

Le petit train sillonne les domaines de Saint-Emilion. C. Ludwig/20 Minutes

Figurez-vous que devant chaque siège se trouve un casque avec commentaire, qui permet d'en savoir plus sur le terroir de la région. La description audio, pointue sur les châteaux, raconte avec détails la production environnante. Une bonne introduction avant d’aller faire des dégustations. Et pour se cultiver, sans trop bouger.

Tarifs: 6,50€. 10€ avec dégustation. Dix départs dans la journée à l’espace Villemaurine.

>>> Retrouvez l’ensemble des articles de notre dossier consacré aux vins de Bordeaux

Celui qu'on a préféré: la calèche pour son côté campagnard, idéal dans un village paisible et bien conservé comme Saint-Emilion.