Le futur du travail sans raccourcis

Demain, un travailleur et un matériel hybrides ?

PODCAST Pour travailler n’importe quand n’importe où, le cyber-travailleur et son matériel doivent monter en compétences et en puissance

Harry Lepont
— 
Rassurez-vous, le télétravail dans le métavers est déjà une réalité mais uniquement pour une niche d'utilisateurs.
Rassurez-vous, le télétravail dans le métavers est déjà une réalité mais uniquement pour une niche d'utilisateurs. — Eva Katalin
  • « 20 Minutes » et HP lancent « Alt + Taf », un podcast en quatre épisodes pour comprendre de quoi l’avenir des travailleurs hybrides sera fait
  • Le terme de travail hybride est encore relativement méconnu, mais pas ce qu’il recouvre. Il s’agit du mélange entre travail sédentaire, au bureau, et travail à distance, au domicile de l’employé ou ailleurs
  • Dans ce quatrième épisode, notre journaliste Mylène Bertaux s'aventure dans un monde nébuleux : l'avenir du travail hybride. Compétences requises, matériel... De quoi le quotidien du cybertravailleur sera-t-il fait ? 

On en demande beaucoup au travailleur hybride, mais aussi à son matériel : il doit aussi être assez performant pour assurer l’intégralité des tâches qui lui seront confiées, léger et solide pour être transporté matin et soir, et surtout fiable, histoire de ne pas tomber en carafe tous les quatre matins (car le service informatique n’est plus au bout du couloir).



Pour faire preuve de la même efficacité que l’on soit au bureau ou ailleurs, c’est moins une montée en puissance qu’en compétences qui est attendue de la part du cyber-travailleur : en plus de maîtriser les outils de collaboration à distance (Slack, Teams et consort), il doit savoir paramétrer caméra et micro, protéger son travail des mails malveillants et des regards indiscrets… D’aucuns disent même qu’il a tout intérêt à se préparer à travailler dans un des mondes virtuels du métavers.