CONSOMMATION - Sur les sites de location en ligne, le secteur du high-tech et des nouvelles technologies est un des plus actifs. Une manière d'avoir accès aux dernières nouveautés en évitant de grever son budget.

Logo e-loue copiePour les professionnels de la location en ligne ça ne fait aucun doute. Le succès grandissant de leur marché est dû, en partie, aux échanges concernant le high tech et les nouvelles technologies. «Chaque mois, c'est l'un des 3 secteurs les plus consultés sur e-loue.com», affirme Mickaël Ittah, responsable du marketing du marketplace de location entre particuliers. «Cela permet de démocratiser ces produits pour des gens qui n'ont pas les moyens de se payer une tablette ou le dernier smartphone» poursuit-t-il.

Concernant les nouveautés high-tech, il distingue deux types de comportement. «Il y a ceux qui préfèrent louer un objet pendant quelques jours ou quelques semaines pour le tester avant de l'acheter, explique Mickaël Ittah. Et ceux qui le louent ponctuellement pour éviter d'avoir à trop investir.»

Les dernières nouveautés disponibles

Une réticence qui s'explique aussi par la vitesse à laquelle ces objets deviennent obsolètes. «Dans notre société de consommation on veut toujours le dernier produit, la nouveauté», décrit Virginie Pez-Pérard, maître de conférence et spécialiste du comportement des consommateurs à Paris 2. Avec la location, ils sont plus nombreux à assouvir leur désir.

Parmi les produits les plus prisés, on retrouve les appareils photos. «Un bel objectif, cela peut revenir très cher, reprend Mickaël Ittah. Et même des appareils reflex, il est toujours plus avantageux de les louer pour quinze jours de vacances, plutôt que de les acheter et ne s'en servir que quelques fois dans l'année.»

Il en va de même pour les caméras GoPro, de petits modèles étanches et antichocs, très appréciés dans les sports aquatiques et extrêmes. Pour le responsable d'e-loue, «c'est l'exemple type de l'objet qui ne sert que très ponctuellement».

Des locations assurées

Comme le commerce collaboratif dans son ensemble, la location est basée «sur les valeurs d'entraide et de partage», affirme Virginie Pez-Pérard. Dans cet échange les deux parties sont gagnantes, car le loueur rentabilise aussi ses avoirs.

Mais pour le high-tech, en raison du prix du matériel, les propriétaires ont plus de craintes à le laisser à des inconnus. «C'est normal et c'est à nous de les convaincre», affirme Mickaël Ittah. Pour rassurer les consommateurs, il précise: «dans 97% des cas nous n'avons aucun problème. Et de toute manière, les locations sur notre site bénéficient toujours d'une assurance.»

 André Barthélémy

>>> Retrouvez les articles du dossier «Tout se loue»