La Garde de nuit, l'armée de fans qui veille sur le trône de George R.R. Martin

Rédaction 20 Minutes

— 

Fils bâtard d'Eddard Stark, Jon Snow rejoint la garde de nuit au tout début de la saison 1.
Fils bâtard d'Eddard Stark, Jon Snow rejoint la garde de nuit au tout début de la saison 1. — HBO

PORTRAIT - Gonzague Dussart, alias Lord Coarbac, a créé « La garde de nuit » en 2005. Ce portail internet est devenu la référence francophone sur l’univers du Trône de fer inventé par George R.R. Martin.

Faites l’essai. Tapez le nom d’un personnage de Game of Thrones dans un moteur de recherche. On parie un dragon d’or que, parmi les premiers résultats, vous tomberez sur une page de la Garde de nuit. A l’origine de ce portail tout à la fois Wiki, chat et forum, un français mordu d’heroic fantasy, Gonzague Dussart.

L’histoire de la garde de nuit commence en 2004. Gonzague Dussart a 28 ans, un emploi de fonctionnaire et ne connaît rien au Trône de fer. «Ce sont des collègues de boulot qui m’ont parlé pour la première fois des livres de George R.R. Martin. En quelques jours, je suis devenu totalement accroc. En parallèle de mon travail, j’écrivais pour des sites de fans de Tolkien. C’est ainsi que j’ai eu l’idée d’avoir le mien.» Avec ses complots et ses dragons, le monde de Westeros lui paraît prometteur. Il se dit «ça va marcher», crée sa première page internet en mars 2005, et un pseudonyme, Lord Corbac.

Une armée de fans qui écrit, vérifie, publie

Quand la Garde de nuit voit le jour, rien n’existe sur le sujet. Quelques adresses dédiées à l’héroic fantasy explorent la série en surface. Gonzague Dussart, lui, veut bâtir une encyclopédie. Jeune père, il trouve le temps en dehors de ses heures de travail pour écrire, et développer le site. La passion prend le pas sur la fatigue: « Au départ, je faisais tout, écrive, vérifier... Les articles étaient alors de moins bonne qualité, et beaucoup moins étoffés. La gestion du forum et l’écriture me prenaient tellement de temps que j’avançais à pas de fourmis. » Puis d’autres amoureux de la saga, ayant entendu parler de son projet, le rejoignent. « Il a suffi de quelques personnes motivées pour que ça décolle. »

Aujourd’hui, les effectifs de la garde de nuit sont dignes d’une petite armée. 3 300 membres, de l’adolescent au senior, dont une vingtaine contribue activement à son développement. Qui va d’ailleurs bon train : depuis sa création, la page d’accueil de l’encyclopédie Wiki, ouvrant vers quelques 5 000 articles, a été consultée plus de 1,3 millions de fois. Pour qui veut en apprendre davantage sur tel ou tel personnage, la plateforme de Gonzague Dussart s’est imposée comme un passage obligé. « Vu que le site a gagné en contenu et s’est développé sur plusieurs années, on est très bien référencés. Si l’on cherche des informations sur la saga, nécessairement ça passe par nous.»

Une communauté écoutée par les professionnels

Lord Corbac est fier de son œuvre, mais pas autant qu’il est passionné. C’est d’ailleurs, dit-il, le respect pour le travail de George R.R Martin, qui l’anime, lui et les autres corbeaux, surnom donné aux membres de la garde de nuit. Le site ne génère aucun bénéfice, et vit uniquement des cotisations des membres et des dons extérieurs. Ceux-ci permettent de couvrir les dépenses, l’hébergement principalement, ainsi que les lots et coffrets offerts lors des jeux organisés sur le forum. A l’image des guerriers drapés de noir du roman, qui protègent l’humanité de la menace qui sommeille au-delà du Mur, l’armée de fans n’a qu’un but : préserver l’intégrité et la cohérence de l’univers bâti par le bedonnant américain. Du jeu vidéo aux cartes, en passant par les livres, plusieurs éditeurs ne s’y sont pas trompé et continuent de faire appel à ses services pour peaufiner leur traduction.

9 ans après ses débuts, Lord Corbac, toujours fonctionnaire, a pris du recul. Il a laissé les clés du château à un trio d’administrateurs pour ne plus gérer que la partie technique du site. Tâche qui lui prend encore un temps considérable. Heureux de son legs à la communauté, Gonzague Dussart continue de suivre la série d’un œil passionné. Certains événement l’ont poussé à revoir ses priorités. Par deux fois, le chef de la garde de nuit a failli à ses vœux. Dans le roman, les nouvelles recrues formulent plusieurs promesses au moment d’intégrer les rangs. Dont celle de ne pas avoir d’enfant.

>>>Quel personnage de Game of Thrones êtes-vous? Découvrez-le avec le jeu concocté par MyWarner

Harry Lepont

>>> Portraits, anecdotes, chiffres... Retrouvez l'intégralité de notre dossier Game of Thrones