Sean Bean, l'acteur abonné aux morts violentes

Marianne Clonta

— 

Dans Game of Thrones, Ned Stark, le personnage interprété par Sean Bean, a gagné le coeur des téléspectateurs par sa bonté avant de mourir de manière injuste.
Dans Game of Thrones, Ned Stark, le personnage interprété par Sean Bean, a gagné le coeur des téléspectateurs par sa bonté avant de mourir de manière injuste. — N. Briggs / Sipa

DÉCRYPTAGE – Sean Bean est il maudit? L’acteur anglais qui interprète Eddard Stark dans la saison 1 de Game of Thrones, est un habitué des morts tragiques en cours de saison ou de film.

«Je vous aurai suivi jusqu’au bout, mon frère, mon capitaine, mon roi.» Voici les dernières paroles de Boromir dans la Communauté de l'Anneau, premier volet de la saga du Seigneur des Anneaux. Ces mots poignants sonnaient déjà à l’époque comme un cri de Sean Bean – qui interprète Boromir – de ne pas pouvoir jouer dans les deux films suivants de la trilogie.

Depuis longtemps cantonné aux rôles de beau gosse, mais aussi de mauvais garçon, «Sean Bean totalise pas moins de 25 morts violentes à l'écran», d'après Anne-Sophie Vermorel, journaliste pour SeriesAddict. Le fait est si reconnu que des internautes se sont amusés à compiler ses morts.

«Si celle de Boromir était l'une des plus héroïques et a permis à l'acteur de se faire remarquer, d'autres sont plus originales» raconte Lubiie, blogueuse de Lubie-en-Série. La palme revenant sans doute au film The Field, film sorti en 1991, où l’acteur se voit percuté, puis propulsé du haut d'une falaise, par un troupeau de vaches affolées…

La fatalité touche tous ses personnages

Certes, Sean Bean a incarné bon nombre de méchants tel que Janus dans Golden Eye, le premier James Bond joué par Pierce Brosnan. Et ces derniers, c’est bien connu, finissent rarement bien. Mais le plus étonnant est que même les rôles valorisants ne sont pas susceptibles de survivre à une aventure avec lui.

Les aficionados de Game of Thrones auraient dû s'en douter: si Ned Stark, l'homme le plus droit de Westeros, était joué par Sean Bean, c'était qu'il avait peu de chance de terminer la première saison de la saga. Un spoiler à lui tout seul.

Des millions de téléspectateurs sont restés bouche bée quand la lame du bourreau s'est abattue sur sa nuque. De l'avis de Lubiie, «il s'agit d’une des morts les plus tragiques et les plus inattendues des quatre premières saisons».

Des personnages qui vivent aussi

«Tous ses rôles ne se sont pas terminés aussi mal», tient à souligner malgré tout Lubiie. Et en effet, Sean Bean a une longue carrière derrière lui, au cinéma, à la télévision, mais aussi au théâtre. Car comme d’autres compatriotes de Game of Thrones, il fait partie de la Royal Shakespeare Company. Sur les planches, il est mort autant que tout le monde, le théâtre élisabéthain ayant sa part de cadavres.

Quant au cinéma, il a tourné dans presque une centaine de films. C'est donc seulement pour environ 25% de ses rôles qu’il a été estampillé comme ayant une «mort violente».

Mais il s'agit néanmoins d'une marque de fabrique. «A tel point que la campagne promotionnelle de la nouvelle série Legends, dans laquelle il joue un agent du FBI doué pour incarner de fausses identités, s'est fondée sur le hashtag #DontKillSeanBean», précise la journaliste de SériesAddict.

Notons que, lancée en 2014, la série a déjà été renouvelée pour une deuxième saison, et Sean Bean est toujours de la partie. La malédiction serait-elle finie?

>>>Retrouvez tout notre dossier Game of Thrones

La saison 5 de « Game of Thrones » sera diffusée le 12 avril outre-Atlantique. En attendant, les spectateurs français peuvent se procurer les coffrets de la saison 4, distribuée en France par Warner Home Video au format DVD (39,99 €) ou Blu-Ray (49,99 €) depuis le 16 février. L’intégrale DVD (79,99 €), qui regroupe les quatre premières saisons, est également disponible.
La saison 5 de « Game of Thrones » sera diffusée le 12 avril outre-Atlantique. En attendant, les spectateurs français peuvent se procurer les coffrets de la saison 4, distribuée en France par Warner Home Video au format DVD (39,99 €) ou Blu-Ray (49,99 €) depuis le 16 février. L’intégrale DVD (79,99 €), qui regroupe les quatre premières saisons, est également disponible.