Notre recette de planche apéro « covid-friendly »

FOOD On fait difficilement plus « covidesque » que la planche apéro traditionnelle, avec ses tranches de jambon, ses quartiers de frometon et le bol de radis en accompagnement. 20Minutes a mieux, beaucoup mieux 

Harry Lepont

— 

On vous présente notre planche apéro « covid-friendly » — 20 Minutes - Mag - Catalogue nopub

Mission : apéro zéro risque. Le verre de vin*, pas de problème tant qu’on le garde dans la main. La planche, en revanche, a tout l’air d’un terrain miné. Pour se changer les idées à la maison et retrouver un semblant de la vie d’avant le Covid-19, 20 Minutes s'est demandé à quoi ressemblerait une planche apéro covid-friendly (à préparer et consommer dans le respect des consignes sanitaires).

Exit le bol de tzatziki où l’on vient copieusement immerger son gressin ou ses baby carottes, très peu pour nous le jambon sec et le Saint-Nectaire avec un seul couteau pour seul couvert, fini la sacro-sainte coupelle de cacahouètes… Comme on est plus à l’aise derrière la table que devant les fourneaux, Greg Coulombel, le créateur de Crafté, qui cuisine pour les productions de films publicitaires et shoots photos, s’est creusé les méninges à notre place. Les contraintes de l’exercice : rester simple, n’employer que des aliments trouvables facilement dans le commerce, et des ustensiles présents dans toutes les cuisines. Un défi que cet amoureux des produits de saison, de vaisselle minimaliste et du bon mot, a relevé haut la main (lavée de frais).

Brochettes de champignons fourrés au chèvre et aux herbes, petits ramequins de houmous patates douces rôties et feta au miel… Le résultat est férocement coquin, pour reprendre les mots du chef, tient sur une planche et enterre « l’apéro pré-covid », tant au niveau du goût que de la sécurité (des portions individuelles ou prédécoupées pour zéro contact). Avis à tous ceux qui voudraient l’imiter, le restaurateur donne la marche à suivre pour reproduire sa planche en vidéo, et tous les détails ci-dessous.

Une bonne bouteille, pourquoi pas d’un vin des Côtes-du-Rhône*, notre partenaire, pour l’accompagner et vous voilà de retour en 2019 avant vous-savez-quoi. Si les rives du Rhône sont plus connues pour donner naissance à des vins rouges, notre planche et les températures à la hausse nous dirigent plus spontanément vers un vin blanc (10 % de la production locale, quand même). Avec huit cépages cultivés sur des sols granitiques au Nord, calcaires au Sud, tous les palais devraient s’y retrouver.

N’hésitez pas à nous envoyer une photo de votre planche et à nous dire ce que vous, et les membres de votre foyer, en avez pensé !

*à consommer avec modération