TEST - Les sportifs confirmés peuvent ajouter une nouvelle montre à leur collection. Ouverte à toutes les activités en extérieur, la Polar V800 est un modèle de polyvalence et de robustesse.

Coureurs, cyclistes, triathlètes… avec la V800, Polar s’adresse à tous les sportifs outdoor, et plus seulement aux runneurs. Complète, solide, et dotée d’une belle autonomie, la dernière née du fabricant de cardio-fréquencemètres semble faite pour être portée en toutes circonstances… même sur son lieu de travail.

Dans son boîtier en acier brossé, la V800 est d’abord un bel objet, même si, autour de nous, tout le monde ne partage pas cet avis. Disponible avec un bracelet noir ou bleu, la montre dégage une solide impression d’élégance. Revers de la médaille, le poids. Pas de doute là-dessus, le poignet est bien plus lourd avec que sans. Cela dit le bracelet est très agréable. La fermeture demande un peu de pratique, mais l’ensemble tient bien, sans frotter. Le boîtier, comme les boutons, inspirent confiance, et l’on sent que la montre ne nous abandonnera pas en cours de route. Il est loin le temps de la RC3 GPS et de sa finition perfectible...

Des fonctionnalités exclusives

Les montres GPS / cardio sont de plus en plus comparées à des coachs électroniques. Quand on se met à en triturer les boutons, on réalise très vite que cela n’a jamais été aussi vrai qu’avec la V800. Polar a équipé le nouveau fleuron de ses montres de plusieurs fonctions exclusives. Au programme : le test orthostatique (pour vérifier sa condition physique, et sa récupération) et le calcul de la V02Max (potentiel de votre consommation maximale en oxygène).

A la fin de l’entraînement ou d’une course, la montre indique également à son porteur le temps de récupération conseillé avant de reproduire pareil effort. Après une séance particulièrement éreintante, on comprend ainsi qu’il n’est pas très judicieux de remettre le couvert dès le lendemain. Les sportifs confirmés, qui mixent séances longues et intensives, devraient trouver à cette fonction un véritable intérêt.

Configurée en un tour de main

En course, justement, rien ou presque à redire. La montre trouve le signal GPS très rapidement (une minute), et les données défilent sur l’écran en temps réel de façon lisible, même en plein jour. Pour ceux qui en veulent plus, la V800 se configure simplement, presque à la volée. Les sportifs outdoor n’auront aucun mal à créer leur profil et trouver les données (calories brûlées, dénivelés, etc.) les plus utiles de leur point de vue.

Pour compléter le tableau, la montre est compatible avec les capteurs de foulée, de vitesse ou de puissance. Enfin, entrer dans le détail de ses performances ne pose guère de difficultés, même s’il faudra pour ça quitter des yeux sa montre. Les interfaces smartphones (synchronisée en Bluetooth) et ordinateur sont toutes les deux très simples et ergonomiques.

En bref, un must qui, par ses qualités, mais aussi son prix (449€), se réserve aux sportifs confirmés ou adeptes du quantified self.

R.G

>>>Retrouvez nos tests de montres GPS: la Garmin Forerunner 620, la Fenix 2 ou notre comparatif des montres GPS