CONSEILS - Le président de la Fédération française de cardiologie nous donne toutes les astuces pour s'assurer d'avoir un cœur en bonne santé...

Connaissez-vous vraiment votre cœur ? La question n’est en tout cas pas à prendre à la légère. Chaque année en France, les accidents cardio-vasculaires causent 147 000 décès. «Il s’agit de la première cause de mortalité chez la femme, et de la deuxième chez l’homme, après le cancer», souligne Claude Le Feuvre, président de la Fédération française de cardiologie.

Pour ce spécialiste, connaître son rythme cardiaque idéal est donc primordial. «Au repos, il est généralement compris entre 60 et 70 pulsations par minute. Mais il est très variable selon les personnes: en cas de pratique intensive du sport ou de prescription de bétabloquants, il peut descendre en dessous de 60 pulsations par minute, par exemple», explique le cardiologue.

Combattre «les bourreaux du cœur»

Quant au rythme idéal au cours d’un effort physique, une équation simple permet de le calculer. «En moyenne, il suffit de soustraire son âge au nombre 220 pour connaître sa fréquence maximale», indique Claude Le Feuvre. Pour l’entretenir, rien de mieux que d’être actif.

Consacrer 30 minutes chaque jour à une activité sportive diminuerait ainsi de 30 % le risque d’infarctus. «Bouger combat les bourreaux du cœur, en contribuant à la baisse de la tension, du diabète, et en luttant contre la surcharge pondérale», note le cardiologue, qui insiste sur les vertus de la marche et du footing et met en garde sur le squash et le tennis, «des pratiques qui peuvent se révéler dangereuses en cas de problèmes cardiaques».

Pour en savoir plus sur son cœur et connaître ses limites, la Fédération française de cardiologie propose un test en ligne et des suivis personnalisés gratuits par mail.

 Aurélie Selvi

>>> Vous avez des questions fitness? Vous voulez en savoir plus sur votre santé et les objets intelligents (podomètres, tensiomètres...)? Découvrez tous nos sujets santé connectée