ETUDE - Et si madame n'était plus la seule à faire attention à sa ligne? C'est ce qui ressort d'une étude commandée par le producteur de balances connectées, Withings. Résultat des courses : 45 % des hommes (britanniques) confessent penser au régime avant les vacances et il sont 35 % à être stressés à la pensée de montrer leur corps sur la plage... Au point, pour certains, d'annuler le séjour.

Au tour de monsieur de redouter l'échéance estivale. Selon une récente étude, l'approche des vacances serrerait l'estomac, et la ceinture, de près d'un homme sur deux. Il ressort de ce sondage, réalisé sur une population de 1 000 personnes au Royaume-Unis à la demande de Withings, que 45% des hommes pensent au régime pour se débarrasser de leurs kilos en trop avant de partir sur leur lieu de villégiature.

Pire, 35% d'entre eux stressent à la perspective d'étaler leur silhouette sur la plage. Un dixième des hommes interrogés ferait même marche arrière et annulerait purement et simplement ses vacances de peur de ne pas être à la hauteur. Parmi les raisons invoquées de ce malaise, le regard des autres arrive en première position avec 27% des avis masculins. Plus important, et preuve que l'environnement joue un rôle dans nos comportements, un homme sur deux (50%) et plus d'une femme sur deux (55%), avoue ressentir une pression extérieure l'incitant à maigrir et rester en forme.

David Beckham comme exemple du corps idéal

Autre détail amusant, d'après l'institut 11% des hommes, contre 7% des femmes, se comparent à leur conjoint pour voir lequel perdra le plus de poids avant les vacances. Compétition ou pas, David Beckham met tout le monde d'accord, en s'imposant dans les statistiques comme le modèle du corps masculin idéal.

Selon Minh Lê, directeur marketing de Withings, « les résultats de l'étude montrent un changement radical dans l'attitude des hommes envers leur image. Il n'y a aucun doute sur le fait que le culte des célébrités et les images de corps sculptés dans les médias influent considérablement la prise en main de leur corps et de leur santé, afin de rester en forme et santé.»

Une analyse qui devrait conforter le constructeur dans sa démarche. Une précédente étude, menée début 2012 sur les utilisateurs européens de balances Withings, avait déjà montré que les hommes se pesaient en moyenne 7,2 fois par mois, et les femmes 7 fois.

PAR ROMAIN GOULOUMES