De la RC3 GPS, des Garmin Forerunner 220 et TomTom Runner, quelle montre de running choisir ?

Christophe Séfrin

— 

Les quatre montres sont bonnes mais ne s'adressent pas nécessairement au même public.
Les quatre montres sont bonnes mais ne s'adressent pas nécessairement au même public. — Montage

COMPARATIF - 5, 4, 3, 2, 1: partez! Pour sortir vainqueur des abus durant les fêtes de fin d’année, rien de telles que de bonnes séances de running. Pour s’entraîner, se stimuler, suivre ses performances et les partager, les montres sportives vous aideront aussi, qui sait, à monter sur le podium…

Elles font l'actualité sportive ou ne vont plus tarder à le faire. Elles, ce sont les montres de running. Se Coacher a comparé les modèles les plus réputés de cette fin d'année afin que vous puissiez en avoir la meilleure idée possible au moment de vous décider.

Pour s’initier, la Runtastic GPS

Après l’application utilisée par de très nombreux coureurs, la montre GPS en rose, bleu, jaune et noir! Livrée avec ceinture cardio et support vélo, cette première mouture pêche cependant par le manque d’intuitivité et d’ergonomie de son utilisation et la faiblesse de son interface, Runstatic Connect. Néanmoins, on apprécie la rapidité avec laquelle la montre capte son fix GPS, ou son autonomie d’une vingtaine d’heures. A noter qu’il faut souscrire un abonnement « Gold » pour bénéficier de services Premium. Il est néanmoins possible de tester ce service avant l’achat. A l’arrivée, ce n’est sans doute pas le produit rêvé, mais son rapport qualité/prix reste un atout pour les petits budgets qui veulent se défouler.

149 euros environ.

A lire également : Les meilleures applications pour courir

 

Le TomTom Runner pour progresser sans grever son budget

La première montre de sport (après une collaboration avec Nike) de TomTom est une réussite. La légèreté de l’outil (50 g) et sa discrétion au poignet sont des plus: rien à voir avec la concurrence beaucoup plus lourde et plus opulente. Autre atout:  la simplicité. Après l’avoir configurée en quelques minutes, il suffit de cliquer sur le petit cadre situé sous l’écran (en fait, il renferme la puce GPS) pour lancer une activité outdoor ou indoor. A l’arrivée, les résultats peuvent être uploadés et partagés sur la plateforme TomTom MySports, mais aussi sur les sites partenaires RunnKeeper, Map my Run, Training Peaks, KMK for Google Earth.

A partir de 169 euros.

Garmin Forerunner 220, la montre sportive sociale

Enfin une montre design chez Garmin dont on apprécie la fiabilité des produits, mais aussi la plateforme Garmin Connect pour mémoriser et partager les résultats de ses courses. Grâce à la Forerunner 220, le constructeur va un peu plus loin qu’avec ses précédentes montres avec l’intégration du Bluetooth: fournie avec son moniteur cardio, la 220 permet ainsi de transmettre en temps réél ses informations au smartphone de son utilisateur qui peut les partager en direct avec son coach ou les fans ses exploits sur Internet.

229 euros environ.

A lire également : cinq cadeaux (running) de Noël à offrir ou à s'offrir

 

La Polar RC3 GPS, pour programmer ses fractionnés

Proposant une très grande visibilité sur son large écran, cette montre un peu grosse mais légère (55 g) conviendra aux coureurs assidus désireux de conserver un oeil sur leurs performances (temps de course, vitesse…). Ses boutons, larges et faciles d’accès, en simplifient l’usage au moment de l’effort. Une fois passée la ligne d’arrivée, la plateforme polarpersonaltrainer se charge de stocker les données de la course, de les analyser… la petite montre prenant même en compte les données altimétriques. Il est même possible de configurer sa RC3 depuis le site, et notamment d’y programmer ses entraînements.

260 euros environ.