Les Français ne marchent pas assez pour leur bien

Romain Gouloumes

— 

Le 29 septembre, sur les Berges de Seine, Assureurs Prévention organise l'événement
Le 29 septembre, sur les Berges de Seine, Assureurs Prévention organise l'événement — V. WARTNER / 20 MINUTES

ETUDE - L'OMS recommande de marcher 10000 pas par jours pour rester en bonne santé. D'après une récente étude, les Français peinent à atteindre les 8000.

Peut mieux faire. Rendue publique le 12 septembre, l'enquête  menée par l'association Assureurs Prévention sur l'activité physique des français âgés est guère enthousiaste. Les raisons? 80% des sondés n'atteignent pas l'objectif des 10000 pas quotidiens fixé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Et la moitié seulement pratique régulièrement une activité physique ou sportive.

Menée entre avril et mai 2013, l'étude a été réalisée sur un échantillon de 1309 individus, âgé de 18 à 64 ans, équipés de podomètres (comme pour l'étude Mysantémobile). En moyenne, les sondés ont effectué 7539 pas par jours en semaine, 7018 le week-end. Sur la carte hexagonale, les habitants du Nord-Est s'en sortent le mieux. Ils sont les seuls à passer le cap des 8000 pas en semaine. Le week-end, ce sont leurs voisins Franciliens qui usent le plus leurs semelles, marchant 7392 pas quotidiens en moyenne.

Pour rester en bonne santé et prévenir l’apparition de maladies chroniques, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille de marcher tous les jours 10000 pas. On est en loin. Pire, on s’en éloigne. Le nombre d’individus sédentaires, qui effectuent moins de 5000 pas par jour, a bondi de 12% entre cette étude et la précédente, réalisée en janvier 2012. Jean-François Toussaint, directeur de l'Irmes (institut de recherche bio-médicale et d'épidémiologie du sport à l'Insep) et membre du Haut conseil de la santé publique, explique que « c'est le nombre de pas moyen de toute la population français qui a diminué en un an ».

Les sondés seraient-ils devenus plus feignants en l'espace de quelques mois? Moins courageux seulement. « Le taux de précipitation particulièrement élevé du printemps dernier est certainement une des causes majeures de cet écart », observe Jean-François Toussaint. Parmi les autres raisons de ne pas faire du sport, les sondés invoquent le manque de temps (29%) ou, tout simplement, d’envie (26%).

Les jeunes prêts à se mettre au sport

Si pour l'OMS marcher 10 000 pas contribue à nous maintenir en bonne santé, l'enquête montre que la réciproque est aussi vraie. Les gens en situation de poids normal marchent 20 % de plus que ceux qui se sentent en surpoids. De même que les sondés qui se perçoivent en bonne santé sont 20% plus actifs que ceux en mauvaise.

D’ailleurs, sur 10 personnes interrogées qui atteignent les 10 000 pas journaliers, au moins 6 pratiquent une activité physique ou sportive régulière, remarque l’étude. La marche, le vélo et le jogging réunissent à eux seuls 60% des bons élèves. « Accumuler 30 minutes d'activité modérée par jour, la plupart des jours de la semaine, est suffisant pour espérer des bénéfices pour la santé, remarque Philippe Sarrazin, directeur du laboratoire sport et environnement social à l'université Joseph Fourier de Grenoble. Des études ont montré qu'on pouvait tirer certains bienfaits dès 15 minutes ».

Les Français ne restent pas indifférents au sujet pour autant. Les 18-24 ans, notamment. Malgré une forte sédentarité et une moyenne plafonnant à 6 877 pas, ils se disent prêts à 82% à changer de comportement au profit d'une activité physique régulière.

Romain Gouloumès