Les 5 applis Android pour mieux dormir

Romain Gouloumès

— 

La fonction de réveil intelligent se révèle particulièrement agréable à l'usage.
La fonction de réveil intelligent se révèle particulièrement agréable à l'usage. — JAUBERT / SIPA

COMPARATIF - Android se défend mieux que bien sur le marché des réveils intelligents. La preuve par cinq avec autant d’applications prêtes à se glisser sous la couette des mauvais dormeurs.

Sleep as Android

Il faut aimer le vert couleur mascotte, mais Sleep as Android vaut clairement la peine qu’on se penche dessus. Les utilisateurs de smartphone ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, en en faisant l’application de suivi de sommeil la plus téléchargée et la plus commentée de Google Play. Difficile de leur donner tort : entre la détection du moment de réveil optimal qui fait des heureux, l’usuel historique du sommeil, et la possibilité d’enregistrer les paroles et les ronflements pour les réécouter, Sleep as Android est aussi gonflée en options qu’un édredon. Pour ceux qui en veulent encore plus, le développeur Urbandroid prolonge l’expérience nocturne via des contenus additionnels. Payants évidemment, pratiques mais pas indispensables.
Gratuite pendant deux semaines, puis 2,39€

Sleepbot

Mignon comme une nuit sous un ciel étoilé, Sleepbot est un concentré de simplicité et de bonnes idées. Lesquelles? Proposer d’activer automatiquement les modes avion ou silence dès qu’on file sous la couette par exemple. L’interface mérite à son tour son lot de louanges. Toutes les fonctionnalités sont accessibles en quelques mouvements de l’index, et la navigation dans l’ensemble ne paraît jamais forcée. Le reste est plus classique : le réveil intelligent est efficace, et les graphiques répondent présents. Bref, un bon choix d’appli gratuite.
Gratuit

SleepTime – alarm clock

Et si l’intelligence du réveil intelligent était de viser la simplicité? C’est peut-être ce qu’avaient en tête les gens de Azumio Inc. au moment de développer Sleep Time. En trois onglets, celle-ci centralise tout ce qu’on peut attendre d’une application du genre. D’un côté, le réveil intelligent réduit à sa plus simple expression, autrement dit un bête cadran. De l’autre, les paramètres. Entre les deux, … l’historique des nuits passées. Cette partie, comme du reste les deux autres, est un modèle d’accessibilité. En un coup d’œil, l’écran offre un aperçu de la qualité de son sommeil. Seule ombre au tableau, les crash. Des perturbations rarissimes mais toujours désagréables quand ils se produisent au coucher, ou pire pendant la nuit.
Gratuit, en anglais.  

Sleep diary lite

S’il y a une chose pour laquelle Sleep diary lite ne sera pas saluée, c’est bien pour son design. Quand on la lance pour la première fois, c’est presque si l’on est rebuté par la trame noire et les icones bleues qui s’affichent à l’écran. Et puis, la première nuit effectuée, les graphiques prennent de la hauteur, l’ensemble gagne en couleur et en fantaisie. Mention spéciale au système de notation de l’humeur et du sommeil, à base de grenouilles et moutons. Là où Sleep diary lite fait particulièrement fort, c’est en économisant le smartphone. Après une nuit d’activité, l’appareil n’a souvent consommé que  5% de sa batterie quand d’autres la vident de 20 à 30%. Un atout pour tous ceux qui n’ont pas envie de dormir avec un smartphone branché à quelques centimètres de l’oreiller. La limite de 7 enregistrements dans cette version d’essai les poussera néanmoins sans trop de ménagement vers son équivalent pro. A 2,49€ on peut se dire que ce n’est pas forcément cher payé.
Gratuit. 2,49€ en version pro.

Sleepfit 

Attention, réveil chronophage. La faute non pas à des réglages trop compliqués mais au jeu  embarqué... Le test d’éveil, basique au possible, occupera facilement quelques minutes chaque matin, surtout si l’on n’est pas satisfait des premiers scores. Des paupières collées aux mouvements involontaires de l’index, en passant par la mauvaise foi pure et simple, tous les prétextes seront bons pour relancer une partie de cette invention diabolique qui met autant nos réflexes que notre honneur matinal à rude épreuve. Du reste, Sleepfit fait plutôt ce pour quoi il a été conçu, à savoir réveiller dans les phases de sommeil léger et proposer une analyse compréhensible des nuits. Une petite appli qui mérite de grandir.
En anglais, gratuit.