Les armes pour lutter contre la sédentarité au bureau

Constance Daulon

— 

Après une heure de station assise, l'activité électrique des jambes cesse à 90%.
Après une heure de station assise, l'activité électrique des jambes cesse à 90%. — Closon/Isopix/Sipa

PRATIQUE - Etre assis longtemps sur une chaise de bureau ou dans son canapé multiplie les risques cardiovasculaires et diminue l’espérance de vie. Sportif ou non, les pauses sont fortement recommandées. Des nouveaux objets connectés et applications sur smartphone vous aident à se lever.

Au travail devant l’ordinateur, à la maison devant la télévision ou sur une tablette, nous sommes de plus en plus assis. Entre 2006 et 2010, des chercheurs australiens de l’université de Sydney ont conclu que les personnes assises plus de 6 heures par jour avaient 40% de de plus de risques de mourir dans les 3 ans qui suivent que celles assises moins de 4 heures. Ces chiffres à faire sursauter s’expliquent très simplement:

Lorsqu’on s’assoit, l’activité électrique des muscles des jambes s’arrête et 90% des enzymes brûlant les graisses dans les vaisseaux ne fonctionnent plus après une heure assis. D’autant plus que nous adoptons cette position entre 50 et 70% de nos journées et qu’une activité sportive ne compense pas ces nombreuses heures.

Marcher au bureau

La seule solution est donc de réduire le temps que nous passons assis. Si faire de l’exercice ne suffit pas, il faut interrompre de manière régulière cette position statique. Au bureau, faire des petites pauses en marchant une minute toutes les heures diminuerait de 20% les risques cardiovasculaires.

Les réunions peuvent aussi se dérouler debout, cela aura aussi l’avantage de les raccourcir. Il en est de meme pour les coups de téléphone, il faudrait les passer debout pour se dégourdire les jambes. Enfin, vous pouvez aller voir vos collègues pour leur parler au lieu de leur téléphoner ou de leur envoyer des mails, ce qui rendra aussi vos échanges plus humains.

>>> Retrouvez nos articles sur les bienfaits de la marche : Peut-on maigrir en marchant? Combien de pas faut-il faire tous les jours pour rester en bonne santé?

Des objets adaptés, aux capteurs dédiés

Pour lutter contre ce phénomène d’immobilité, des nouvelles entreprises américaines proposent des “standing desk”. Surélevés, ces bureaux sont parfois combinés à des tapis de course. Faire un footing tout en travaillant coûte pour l’instant cher (entre 260 à 4000$) et ce phénomène n’a pas encore traversé l’Atlantique. En attendant, d’autres solutions moins onéreuses existent. Porter un podomètre et voir le nombre de pas que vous faîtes par jour peut vous motiver à vous lever.

Des capteurs spéciaux pour traquer notre position assise commencent également à émerger. Outre les bracelets Nike+ Fuelband SE et Polar Loop qui incluent des alertes d'inactivité, un premier essai nommé Rise a fait son apparition sur la plateforme de financement participatif Indiegogo. Dans l'idée, ce capteur permet à utilisateur de connaître le temps qu’il passe assis, et envoie des notifications d'encouragement sur le smartphone. Le projet n'a pas réussi à réunir les sommes nécessaires mais nul doute qu'il saura se relever...