Après les astronautes, le t-shirt Hexoskin connecte les sportifs

Romain Gouloumès

— 

Conçu pour être porté plusieurs fois de suite, le t-shirt Hexoskin passe aussi en machine.
Conçu pour être porté plusieurs fois de suite, le t-shirt Hexoskin passe aussi en machine. — Hexoskin

INNOVATIONS – En vente en France depuis peu, le  t-shirt Hexoskin mesure pas moins de 42.000 données par minute. Plusieurs équipes sportives, mais aussi des chercheurs, s’en sont déjà équipé.

Croyez-le ou non mais ce t-shirt vient de l’espace. «La Nasa et l’agence spatiale canadienne cherchaient un outil de suivi des astronautes qui soit moins intrusif que les solutions existantes», explique Xavier Alexandre, directeur général d’Hexoskin France. Température corporelle ou tension artérielle, rien n'échappe au chandail, vendu 6.000€, et actuellement utilisé par trois agences spatiales. C’est une version moins complexe, et surtout moins onéreuse (399€), qui est proposée à la vente en France depuis quelques semaines, sous le nom d’Hexoskin.

Des mesures validées

Le doigt sur l’écran de son iPhone, Xavier Alexandre pointe les chiffres qui s’animent: «Ca c’est moi.» Muni de capteurs, le textile connecté fait bien plus que de calculer le rythme cardiaque et le nombre de pas. «La partie supérieure du maillot comporte un ressort métallique. L’amplitude et la fréquence de son écartement permettront au boîtier relié au t-shirt de calculer les capacités respiratoires du porteur», détaille Xavier Alexandre, selon qui la précision des résultats atteindrait 95% de celle du matériel médical. «Toutes les données ont été validées par des chercheurs» insiste-t-il.

Quelle utilité trouver à ce textile high-tech? Pour le DG d’Hexoskin France, le premier objectif est de remplacer le matériel de test utilisé par les sportifs. «En plus d’être très intrusif, il n’est pas utilisable en conditions réelles. Hexoskin doit donner à tout le monde la possibilité de connaître et d’accéder à ses données physiologiques, sans passer par la case médicale.»

Equipé, un sportif habitué à courir les tableaux de données pourra évaluer sa qualité de récupération, son dynamisme en course et optimiser son planning d’entraînement. Plusieurs équipes professionnelles de rugby et de handball ont d’ailleurs fait l’acquisition du maillot noir.

«70% de nos clients sont des sportifs confirmés»

Ils ne sont pas les seuls. Grâce à ses deux ceintures, le t-shirt distingue respiration thoracique et abdominale. «Un expert en yoga trouvera de suite une utilité à ce type d’information», observe Xavier Alexandre. En s’appuyant sur les multiples relevés, un spécialiste du sommeil pourra également détecter d’éventuelles pathologies. Dans un tout autre registre, des universitaires du Havre étudiant l’agoraphobie ont commandé plusieurs exemplaires pour monitorer les réactions physiologiques de leurs sujets.

Bien que décliné en version enfant, le chandail intelligent n’est pas à la portée du premier venu. Avant de se pencher sur les données mesurées, il est préférable de savoir ce que sont la VO2 Max et autres statistiques du genre. «70% de nos clients sont des sportifs confirmés, reconnaît Xavier Alexandre. Sur les 42.000 données mesurées à la minute par l’appareil, seulement 10% sont utilisables par le grand public. C’est pourquoi il vaut mieux s’y connaître ou être accompagné d’un coach pour en profiter.»

Mouiller le maillot

Avec des données aussi personnelles au creux de la main, le risque de les voir tomber dans d’autres, et mauvaises, mains n’est pas mince. Xavier Alexandre se veut rassurant: «Les données sont anonymisées et protégées. Vous en faites ensuite ce que vous voulez. Elles vous appartiennent. »

Conçue en open data, la plateforme Hexoskin laisse libre cours à l’imagination des utilisateurs. Tandis que l’entreprise travaille sur diverses applications, notamment pour rendre sa technologie «plus accessible au grand public», elle compte sur sa communauté pour développer ses propres logiciels. Et mouiller le maillot ensemble.