2023 sera l’âge d’or de la réalité virtuelle

futur Baisse des prix, casques plus ergonomiques et meilleure qualité: le phénomène s'immisce dans notre quotidien...

Louise Gully
— 
Le futur de la réalité virtuelle passe par de nouveaux casques moins encombrants.
Le futur de la réalité virtuelle passe par de nouveaux casques moins encombrants. — SIPA

«D’ici à 2023, la réalité virtuelle sera devenue maintream. Dans notre milieu, on dit qu’à ce moment là les contenus auront dépassé les attentes des joueurs», annonce Cécilia Lejeune, fondatrice de Virtual Association et ingénieure de recherche dans le secteur. Quant aux créateurs d’événements en réalité virtuelle Nicolas Perrier et Alison Foucault, ils font le même constat: «La VR (Virtual Reality) fera partie de la vie quotidienne dans les dix prochaines années. C’est cependant difficile d’imaginer précisément quels en seront les usages», commente Nicolas.

Les urgences: contenu, prix et mobilité

2016 est considéré, dans le milieu geek, comme l’an 0 de la réalité virtuelle. « Au début, les casques étaient très chers et donc destinés aux joueurs acharnés. Désormais, la tendance est à la démocratisation», explique Cécilia Lejeune. Pour convaincre le grand public, les équipements doivent aussi devenir plus pratiques. Par exemple, aujourd’hui pour avoir un dispositif complet de réalité virtuelle «10 mètres carrés en moyenne sont nécessaires», remarque Nicolas Perrier. Pour faciliter l’usage, les studios travaillent aussi sur l’ergonomie des manettes afin de garantir une meilleure prise en main. «Cette innovation est prévue à l’horizon 2018, car les prototypes commencent tout juste à être envoyés aux développeurs», commente Gauthier Ciaudo, ingénieur multimédia et développeur VR.

Les accessoires de réalité virtuelle s'améliorent avec le temps.

Autre point sur lequel les développeurs travaillent: le contenu des applications. «Nous devons penser la jouabilité différemment», commente Gauthier Ciaudo. En effet, à cause des prix élevés, pour le moment ce sont les marques qui se sont emparé de la réalité virtuelle et qui en fournissent les contenus. «Il manque juste un programme, un jeu star, pour provoquer un raz-de-marée commercial vers cette technologie», explique Nicolas de chez UniVR. Ainsi, les développeurs travaillent d’arrache-pied pour peaufiner la qualité de jeu: «Des pixels sont encore présents sur certains écrans. Nous sommes en train de les éliminer complètement», illustre Gauthier Ciaudo.

https://twitter.com/Muriel_Nicou/status/866338495396237312

C’est dans cette optique que Google sortira fin 2017-début 2018 son nouveau casque “all in one“. «Selon eux, la qualité va être impeccable», commente Cécilia Le jeune, avant d’ajouter: «Les nausées causées par la réalité virtuelle étaient dues à de mauvaises créations, désormais ça s’améliore considérablement.»

La VR du futur: un univers multi joueurs où les sens seront stimulés

Certains programmes permettent déjà de jouer à plusieurs comme Rec Room, lancé par Occulus. «La demande est là et beaucoup d’expérimentations sont en cours. Jouer à plusieurs procure davantage d’émotions», remarque Alison Foucault.

https://twitter.com/JXPorter/status/871906543893086208

Les joueurs veulent de la compagnie, mais aussi une expérience encore plus stimulante. «Aujourd’hui, on mise tout sur le visuel. Les autres sens seront également travaillés dans les années à venir», ajoute la présidente du studio UniVR. C’est sur ce dernier aspect que les marques cravachent: «Le cerveau assimile le toucher à la réalité. Sur certaines applications, on peut déjà sentir le vent si l’appareil est connecté à un ventilateur», illustre Nicolas Perrier.

>>> Retrouvez l'ensemble de nos articles sur la réalité virtuelle

Pour lui, on est «à l’aube d’une révolution technologique comme on en a connu avec Internet et les smartphones.» Tout reste donc à inventer et «on parle de plus en plus de la VR», ajoute Cécilia Lejeune. D’ailleurs, le nouveau film de Steven Spielberg: «Ready Player One», qui sortira en mars 2018, sera entièrement dédié à cette technologie. Avec le réalisateur de Jurassic Park aux commandes, la réalité virtuelle va, à coup sûr, crever l’écran.