Trois effets de la lumière bleue sur notre santé

Santé Troubles du sommeil, vision altérée, fatigue visuelle. Voici trois effets que peuvent avoir la lumière bleue artificielle sur notre santé...

Jennifer Durand-Raynal - 20 Minutes Production

— 

Illustration d'une femme travaillant face à un ordinateur.
Illustration d'une femme travaillant face à un ordinateur. — iStock

Troubles du sommeil, dommages de la vision et fatigue visuelle figurent en tête des effets néfastes causés par la lumière bleue.

Quels effets sur le sommeil ?
Si une partie de la lumière bleue, celle appelée bleue turquoise, est bénéfique pour notre corps qui l’utilise pour réguler notre cycle d’éveil et de sommeil, de nombreuses études scientifiques démontrent cependant qu’une surexposition à cette lumière bleue turquoise, notamment celle émise par les écrans, pouvait provoquer des troubles du sommeil. En envoyant de mauvaises informations à notre cerveau, la lumière bleue neutralise la sécrétion de mélatonine, l’hormone régulant le sommeil, et vient perturber notre cycle circadien. Or avec un taux de mélatonine en chute libre, c’est toute l’horloge interne qui se voit chamboulée. Résultat, un endormissement retardé et une qualité de sommeil impactée.

Quels dommages pour notre vision ?
Il est avéré qu’à long terme, une surexposition à la lumière bleue et surtout la bleue violette pouvait causer des dommages permanents pour les yeux et entraîner l’apparition de maladies dégénératives telles que la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou la cataracte. Filtrée par le cristallin, la lumière bleue pénètre en profondeur dans l’œil et vient frapper la rétine sur sa partie centrale, appelée la macula. Or la dégradation de la macula peut mener à une perte de la vision centrale.

>> Retrouvez tous nos articles sur la lumière bleue

Quels effets sur la fatigue visuelle ?
Vision trouble, difficultés d’accommodation, yeux secs et irrités, maux de tête, douleurs au cou et au dos… des maux bien connus de ceux qui passent plusieurs heures par jour assis devant un écran numérique. Ils sont d’ailleurs 47% des Français* à avoir déjà ressenti des troubles visuels causés par une utilisation prolongée d’un écran. Des symptômes davantage observés chez les jeunes de 16 à 25 ans qui passent désormais plus de temps que les adultes sur les écrans (7,5h/jour). Pour en limiter les effets, Atol les Opticiens ont une solution : proposer des lunettes dotées de traitement anti-lumière bleue.

* Baromètre 2016 de la santé visuelle des Français de l’Asnav (Association nationale pour l’amélioration de la vue)