Avec une croissance de plus de 50% du volume de voitures vendues dans le monde entre 2012 et 2020, le secteur de l’automobile ne s’est jamais aussi bien porté. Pour la société d’ingénierie Assystem Technologies, partenaire des grands constructeurs et équipementiers, ce boom s’explique par trois grandes mutations qui bousculent simultanément le secteur.

Des voitures sans chauffeur d’ici 2025

« La plus futuriste d’entre-elles, c’est bien sûr l’autonomisation des véhicules. L’objectif est que, d’ici 2025, les voitures soient totalement autonomes », analyse Roch Thaller, Vice-Président Automotive & Transportation d’Assystem Technologies. « C’est en partie pour cela qu’il y a tant de travail. » Et donc d’opportunités pour les ingénieurs, notamment les spécialistes des systèmes électroniques.

Des besoins supérieurs aux capacités du marché

La deuxième mutation du secteur porte sur la connectivité des véhicules. Échanges entre le véhicule et les infrastructures, points wifi dans la voiture, duplication du téléphone sur l’écran du tableau de bord, réalité augmentée… Les innovations ne manquent pas. Une autre occasion de faire appel à des ingénieurs en électronique. « Dans ce domaine, les besoins sont actuellement supérieurs aux capacités du marché. C’est simple, je pense qu’aujourd’hui, l’automobile est le secteur industriel qui recrute le plus. » Enfin, la dernière mutation, le passage vers des véhicules plus propres, est enclenchée depuis plus longtemps mais tarde à se mettre en place. La faute à un marché européen moins flexible, un manque de points de recharge sur le territoire et des capacités de production de batteries encore insuffisantes. Mais la fin annoncée du diesel pousse le secteur à produire davantage de véhicules électriques.

 Des opportunités d’évolution rapide

Dans ce contexte d’intense innovation, Assystem Technologies recrutera près de 2000 personnes en 2018, principalement des ingénieurs dont plus de 500 dans l’automobile. La perspective pour les candidats ? Travailler sur des projets d’envergure au cœur de la transformation numérique du secteur. L’entreprise met aussi l’accent sur les opportunités d’évolution rapide, qu’il s’agisse de la diversité des missions ou de la prise de responsabilités. « Nous sommes une société d’ingénieurs. L’innovation est notre passion et l’essence même de notre métier. Et nous l’encourageons fortement au sein de nos équipes que ce soit pour les projets clients ou nos projets de R&D internes », conclut Roch Thaller. Passionnés, à vos CV.


Ces profils que les recruteurs s'arrachent

  • Ingénieur ADAS (Advanced Driver Assistance System) : profil le plus recherché, pour faire face aux impératifs des constructeurs qui se sont fixés 2025 pour rendre leurs voitures totalement autonomes. Diplômé d’une école d’ingénieur, il doit aussi justifier d’une expérience dans le développement de véhicule autonome.
  • Pilote de développement : profil polyvalent très demandé pour gérer la multiplication des projets. Formé en ingénierie, il doit pouvoir porter un projet dans sa globalité et manager une équipe.
  • Mécanicien : ce métier plus technique est de nouveau recherché dans le secteur de l’automobile.

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production pour Assystem Technologies