A l’ère de la révolution digitale, le secteur automobile est en passe de bouleverser nos modes de consommation de la mobilité. En parallèle, il impactera d’autres secteurs économiques tels que les énergies ou l’assurance, mais également ses propres schémas industriels. Forte d’une croissance exceptionnelle, l’automobile présente des chiffres vertigineux : 1865 milliards $ de chiffre d’affaires en 2017 pour le seul top 10 des constructeurs automobiles avec l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi en n°1 mondial pour les véhicules légers. On estime à 100 millions le nombre de véhicules vendus dans le monde d’ici 2019, contre 60 millions en 2012. Et d’ici 2020, la planète hébergera 1,5 milliard de véhicules.

L’évolution des compétences appelle à l’expertise

Pour faire face à cette forte demande désormais mondialisée, l’industrie automobile se réorganise et fait appel à de nouvelles compétences. Comme celles proposées par Assystem Technologies, partenaire de référence en ingénierie et en innovation, représentant 14 000 collaborateurs dans le monde. L’automobile représente 30% des activités du groupe, dont plus de 60% dédiées à l’électronique des véhicules autonomes et de leur connectivité. « L’automobile fait appel à un très large panel de compétences, dans un environnement réglementaire et sécuritaire complexe. Certaines évolutions technologiques du secteur, en particulier, mobilisent des compétences qui ne sont pas le cœur de métier des constructeurs. Nous leur apportons donc notre expertise en relai et en complément de leur savoir-faire », indique Roch Thaller, Vice-Président exécutif Automotive & Transportation. Assystem Technologies intervient aussi bien sur les technologies stratégiques pour le marché que sur la réalisation complète de tests ou sur la déclinaison de modèles existants. Le groupe mène ce type de projets de A à Z en s’appuyant sur son réseau mondial de centres d’expertises. Il s’agit là d’une nouvelle tendance de la demande en ingénierie. Tout comme le secteur, l’entreprise est en pleine croissance et embauchera 5 000 personnes dans le monde cette année.

Toujours garder une longueur d’avance par l’innovation

Premier budget mondial en R&D, l’automobile mise sur les nouvelles technologies pour se développer et répondre aux enjeux d’urbanisation croissante, de population vieillissante et d’environnement à préserver. Assystem Technologies s’est d’ailleurs prêté à l’exercice et mène par exemple un projet interne de R&D portant sur un micro-véhicule pour
« piéton motorisé » appelé Mobilis. Le véhicule du futur sera autonome et électrique – les 2 défis majeurs du secteur – mais aussi ultra connecté et proposera des services personnalisés. Le big data représente à la fois un sujet complexe quand on sait qu’une voiture traite 100 millions de lignes de code en moyenne. Mais il représente également une véritable manne financière pour les constructeurs. On estime que ces données vaudront 750 milliards $ d’ici à 2030. Enfin, l’automobile de demain, plutôt qu’un produit à posséder, sera davantage une offre de mobilité partagée.

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production pour Assystem Technologies