Le bâtiment, un secteur clé pour la transition énergétique

BÂTIMENT L’Union européenne souhaite favoriser l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans les bâtiments

Dorothée Blancheton - 20 Minutes Production
— 
Près de 50% de la demande d’énergie dans l’UE est utilisée pour le chauffage et le refroidissement, dont 80% dans des bâtiments
Près de 50% de la demande d’énergie dans l’UE est utilisée pour le chauffage et le refroidissement, dont 80% dans des bâtiments — iStock

Dans la transition énergétique que l’UE poursuit, le bâtiment joue un rôle primordial. En 2007, c’était, en effet, le principal secteur consommateur d’énergie finale de l’Union européenne. Près de 50% de la demande d’énergie dans l’UE est utilisée pour le chauffage et le refroidissement, dont 80% dans des bâtiments. D’ici à 2050, l’UE a pour objectif de faire reposer à 100% le chauffage et le refroidissement sur les énergies renouvelables. Elle désire, par ailleurs, réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% en 2030. Pour tenir ses ambitions, la directive sur la performance énergétique des bâtiments a été révisée, en novembre 2016, à travers le paquet législatif « Une énergie propre pour tous les Européens ». Elle prévoit de favoriser la « décarbonisation » du parc immobilier existant d’ici 2050, notamment grâce à la rénovation thermique.

>>> A lire aussi : Comment l’Union européenne s’engage-t-elle dans la transition énergétique ?

Des mesures pour favoriser la rénovation

Isolation thermique, système de chauffage économe, bonne ventilation… Tous ces éléments participent à améliorer l’efficacité énergétique, notamment pour les bâtiments anciens. Or, à l’heure actuelle, le taux de rénovation par an dans l’UE est d’environ 1% (1,5% pour la France). Un rythme insuffisant pour tenir les objectifs.
La Commission européenne a donc lancé un programme baptisé « Financement intelligent pour bâtiments intelligents », avec la Banque européenne d’investissement (BEI) et les Etats membres. Cette initiative prévoit d’inciter les investissements, la croissance et l’emploi dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables des bâtiments. Dix milliards d’euros supplémentaires de fonds publics et privés devraient être libérés d’ici 2020 à cet effet. De quoi créer une impulsion positive pour que le bâtiment devienne un acteur majeur de la transition énergétique !

>>> A lire aussi : Des programmes innovants pour rendre votre quotidien plus vert