Copernicus : un programme spatial européen pour veiller sur la Terre

ESPACE Observer la terre pour mieux lutter contre le réchauffement climatique

Dorothée Blancheton - 20 Minutes Production

— 

Découvrez Copernicus, un programme spatial pour prévenir les risques environnementaux.
Découvrez Copernicus, un programme spatial pour prévenir les risques environnementaux. — iStock

Le programme spatial européen Copernicus a pour objectif d’observer la Terre. Les informations précieuses qu’il recueille aident, entre autres, à mieux percevoir le changement climatique, à réagir en cas de catastrophe naturelle... Présentation.

Evaluer la qualité de l’air, de l’eau, observer le développement des cultures, prévenir les risques de catastrophe… Le « programme européen d’observation de la Terre » Copernicus a été créé en 1998 par l’Agence spatiale européenne et l’Union européenne. Depuis le traité de Lisbonne, il est désormais managé par l’UE.

Le programme Copernicus a beau opérer depuis l’espace, les données qu’il transmet ont un impact concret sur Terre. Et cela dans de nombreux domaines. Le programme fournit ainsi « un nombre de données spatiales sans précédent, de très grande précision, en libre accès grâce à une constellation de satellites dotés d'instruments à la pointe de la technologie. Et cela gratuitement », explique Lucía Caudet, porte-parole de la Commission européenne pour le Marché unique, Entreprise et lndustrie –Recherche et Innovation. Grâce aux fonds de l’Union européenne et à la mobilisation des Etats membres, le programme d’observation de la Terre bénéficie d’un budget total de 8,4 milliards d’euros. La France finance 17% de la dépense totale (soit 1,5 milliards d’euros jusqu’en 2020) et accède à l’ensemble des données fournies.

>>> A lire aussi : L’Europe s’engage pour l’innovation !

Des champs d’application variés
Les données transmises par le programme Copernicus aident les chercheurs, entrepreneurs et autorités publiques à mieux appréhender le réchauffement climatique en favorisant le contrôle des zones exposées, l’érosion des côtes ou encore les éventuelles pénuries alimentaires. Le programme aide également les agriculteurs à contrôler la qualité des terres cultivées, à observer l’évolution des cultures, à estimer les récoltes et permet aussi de limiter le recours aux pesticides.
Les assurances, elles, peuvent ainsi mieux évaluer les dégâts et gérer les sinistres. « Le programme a prouvé son utilité dans la gestion des catastrophes d'origine naturelle ou humaine, comme par exemple lors du tremblement de terre qui a touché la région d'Amatrice en Italie l'année passée, ou encore dans la gestion des inondations ou des feux de forêts dans le sud de la France ces dernières semaines », ajoute Lucía Caudet.
Le programme Copernicus fournit aux urbanistes des cartes des villes en haute résolution. Il permet de détecter les déversements d’hydrocarbures dans l’océan, de surveiller la qualité de l’air. Il renseigne le secteur touristique sur la qualité de la couverture neigeuse, des eaux de baignade, la présence de méduses…

Un pouvoir économique et diplomatique
Outre sa contribution à la protection de l’environnement et à la sécurité des citoyens, le programme spatial européen représente également un intérêt économique. « Il stimule la croissance et permet aux entreprises européennes d'explorer des nouvelles opportunités de développement commercial et de créer des emplois. Copernicus est le symbole de l'intégration et de la coopération stratégique européenne en matière de recherche spatiale et de développement industriel », relève Lucía Caudet.
Un rôle économique donc mais aussi politique. Le programme Copernicus permet, en effet, à l’Union européenne d’observer la Terre par ses propres moyens. Une autonomie qui renforce son pouvoir diplomatique et son influence sur la scène internationale lors de négociations sur le climat, l’environnement ou bien encore sur la biodiversité. Aux côtés des étoiles, Copernicus veille sur la planète.

>>> A lire aussi : L’Union européenne reste attractive pour les chercheurs-entrepreneurs