Pour la plupart des gens, l’armée de Terre est synonyme de métiers comme pilote d’engins blindés, combattant de l’artillerie, pilote d’hélicoptère... Certains soldats exercent pourtant des spécialités moins connues du grand public.

> Mécanicien sur hélicoptère. Assurer la maintenance des appareils, travailler sur les moteurs et effectuer les préparatifs d’avant décollage sont les missions principales du mécanicien hélicoptère. Un poste qui demande notamment de la précision, un bon sens pratique et un esprit d’initiative. Niveau d’études : CAP (ou diplôme de niveau V).

> Linguiste. Experts dans une langue généralement rare, les linguistes de l’armée de Terre interceptent, écoutent, traduisent et analysent des informations de réseaux radio. Ils rapportent les données importantes à leurs supérieurs. Niveau d’études : BAC (ou diplôme de niveau IV).

> Géographe. Indispensables en mission ou en opération extérieure, les géographes cartographient le terrain. Ils peuvent être topographes (c’est-à-dire réaliser des mesures et des plans) ou cartographes (c’est-à-dire exécuter les dessins à partir des relevés topographiques). Niveau d’études : Sans qualification.

> Pilote de drone. A l’aise avec les nouvelles technologies, le pilote de drones assure le lancement, la récupération et la sécurisation des drones de l’armée de Terre. Il intervient régulièrement en opérations extérieures dans le cadre de missions de renseignement. Niveau d’études : CAP (ou diplôme de niveau V).

> Météorologue. Le météorologue de l’armée de Terre s’appuie sur les informations météorologiques pour aider, sur le terrain, à la préparation des missions aéronautiques de tir ou de vol des hélicoptères de l’aviation légère. Niveau d’études : BAC (ou diplôme de niveau IV).

> Moniteur de conduite. Conduire un véhicule militaire, ça ne s’improvise pas ! Code, conduite, bons réflexes et maintenance des véhicules, les moniteurs proposent une formation complète. Ils exercent au sein d’un centre d’instruction élémentaire de conduite. Niveau d’études : BAC (ou diplôme de niveau IV).


Les étapes du recrutement des soldats

Vous envisagez une carrière dans l’armée de Terre ? Le processus de recrutement n’a rien d’un parcours du combattant.

1. Bien s’informer. En premier lieu, consultez le site ou l’application sengager.fr. Rendez-vous ensuite dans un centre de recrutement (CIRFA) pour vous renseigner sur les opportunités qui s’offrent à vous. Là-bas, vous rencontrerez un conseiller qui vous suivra tout au long de votre parcours, jusqu’à l’engagement. Vous serez régulièrement en contact avec lui.

2. Réussir les évaluations. Lorsque votre projet sera clair et que votre dossier sera rempli, vous serez convoqué dans le service d’évaluation de votre région. Bilan médical complet, évaluations sportives et psychotechniques, entretiens individuels mais aussi séances d’information sur le métier de soldat et sur les emplois de l’armée de Terre.

3. Devenir soldat. Votre dossier sera ensuite envoyé en commission d’affectation. S’il est accepté, vous signerez rapidement un contrat et commencerez votre formation. S’il est refusé, le conseiller en recrutement vous expliquera les raisons de ce refus, et il vous aidera éventuellement à trouver une solution alternative pour la suite.

 

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production pour L'armée de Terre