«Moi, je suis planneur stratégique.» En prononçant cette phrase, vous avez dû remarquer que vos interlocuteurs avaient tendance à sourciller. Sachez que vous n’êtes pas un cas isolé. Consultant, contrôleur de gestion, credit manager… Dans la vie de tous les jours ou même sur Tinder surgissent depuis quelques temps des métiers impossible à comprendre, à part pour ceux qui les exercent. Des postes inconnus du plus grand nombre mais surtout difficile à introduire simplement au cours d’un dîner. Les conseils de nos deux experts pour captiver, enfin, votre audience quand vous parlez boulot.

«En France, le titre a énormément d’importance»

«Plus le nom est long ou alambiqué, plus on donne l’impression que le métier est qualifié», explique Oualid Hathroubi, directeur adjoint du cabinet de recrutement Hays. Un besoin d’endimancher son titre «typiquement Français», si l’on en croit notre expert. C’est ainsi qu’un commercial est devenu un ingénieur en affaire et qu’un négociateur s’est transformé en Key account manager alors que le métier est resté le même.

>>>Retrouvez l'ensemble de notre dossier pour expliquer son job

L’autre explication à cette tendance c’est la mondialisation: «On a pris l‘habitude de traduire le nom de la fonction en anglais», explique Oualid Hathroubi. Une transposition linguistique qui permet de s’adapter aux marchés internationaux et d’être lisible par ses pairs, si l’on exerce dans une multinationale par exemple. «Dans plus de 80% des cas, si l’on traduit son titre, on parvient ainsi à rendre sa profession plus compréhensible.» Chef de publicité c’est tout de même plus clair que planneur stratégique, non?

«Il faut savoir vulgariser sa fonction»

Si votre métier a un nom français mais que vos interlocuteurs n’y comprennent quand même pas grand chose, pas de panique, il existe des solutions. «Il faut penser à contextualiser son poste», explique Karen Tuyserne coach métier et créatrice du site Orientez-moi.  Qui est mon employeur? Qui sont mes clients? Quelles sont mes tâches du quotidien? Plus on détaille son travail et sa journée type, plus on est intelligible pour son audience.

«Il faut aussi penser à comparer son métier à une autre profession plus grand public», explique la coach. Pensez à faire la connexion entre le métier de consultant et de commercial ou le parallèle entre un office manage et un réceptionniste. Une simple analogie qui permettra au plus grand nombre de comprendre enfin ce que vous faites.
Enfin, pour vos interlocuteurs les plus tenaces, Karen Tuyserned ne voit qu’une méthode: la vulgarisation. «Il faut imaginer que l’on parle à un enfant de quatre ans. On doit incarner son propos, faire vite et surtout aller à l’essentiel.»  Alors, à vous de jouer!

Alors, vous avez compris comment expliquer votre métier à des gens qui n’y connaissent rien? Pour savoir si vous allez enfin parvenir à captiver votre audience, répondez aux questions à choix multiples ci-dessous.

;