L'éduthèque, la nouvelle encyclopédie de l'enseignement

Rédaction 20 Minutes

— 

Pratique, l'éduthèque est accessible depuis n'importe quel ordinateur.
Pratique, l'éduthèque est accessible depuis n'importe quel ordinateur. — DR

ÉDUTHÈQUE - Le nouveau portail lancé par le ministère de l'Éducation nationale propose aux enseignants et aux élèves un libre accès à de nombreuses ressources pédagogiques autrefois payantes.

clrz_custom_logo_home

En faisant du numérique l'une de ses priorités, le ministère de l'Éducation nationale a déployé une série de mesures. L'Eduthèque est l'une d'entre-elles. Son objectif : pallier le manque d'accès à des ressources numériques de qualité notamment pour les enseignants.

Les savoirs partagés

Concrètement, le ministère achète les droits d'auteurs ou des licences globales de services Internet tels que ceux de l'Institut national de l'audiovisuel, la Bibliothèque nationale de France ou les visites guidées du musée du Louvre. Il les transmet ensuite exclusivement aux enseignants qui s'inscrivent sur le site Internet de l'Eduthèque avec leur adresse électronique officielle. Les professeurs peuvent ensuite ouvrir un compte pour leurs élèves afin qu'ils travaillent ensemble sur une même ressource.

>>> Retrouvez notre dossier spécial partenaire "LE NUMERIQUE A L'ECOLE" en cliquant ici

Geoffrey Gekiere, professeur d'histoire-géographie au collège Paul-Eluard de Châtillon, utilisait déjà auparavant les services du portail Edugeo.fr, désormais intégré à l'Eduthèque. «Jusqu'à présent, c'était payant. L'établissement devait s'acquitter d'une certaine somme tous les ans. C'était un processus lourd. Avec l'Eduthèque c'est ultra-simplifié : un code pour le prof, un code pour l'élève», raconte-t-il. Les ressources peuvent être réutilisées, voire même republiées dans un cadre privé et numérique, par l'établissement scolaire.

L'enjeu de ce portail officiel et national ne réside pas tant dans sa mise en place que dans son usage. « Est-ce que les profs vont l'utiliser ? demande Geoffrey Gekiere. Ça va venir, mais c'est un changement de mentalité. Une fois que l'on intègre le numérique dans ses cours, cela devient une routine, c'est un outil comme un autre mais plus pertinent. Dans une bonne séquence pédagogique, le numérique va être utile à partir du moment où l'on n'aurait pas pu faire autrement.» L'Eduthèque va donc permettre d'accompagner enseignants et élèves dans le choix de leurs ressources.

La connaissance en libre accès

À propos de l'entrée de l'école dans l'ère du numérique, Vincent Peillon twittait le 10 juin dernier : «Il s'agit d'accompagner une transformation majeure, de civilisation». Ce changement, c'est le libre accès à des centaines de milliers d'informations via Internet. L'école n'est donc plus garante du savoir. Et l'enseignant descend du piédestal sur lequel il a longtemps été installé pour devenir un éclaireur.

Une transformation déjà constatée par certains membres du corps professoral. Selon Franck Dubois, professeur et référent numérique à l'intérieur du collège de Sèvres, c'est «la place de l'enseignant qui change. Il devient guide et doit donner une vision critique ».

Guillaume Salacroup

 


Bientôt une plateforme pour les fondamentaux... par EducationFrance