Il est possible de personnaliser presque n'importe quel objet.
Il est possible de personnaliser presque n'importe quel objet. — By Matao

Magazine

Pourquoi allez-vous craquer pour les cadeaux personnalisés?

TENDANCE - Vêtements, livres, disques, meubles... Tous les secteurs proposent la personnalisation de leurs produits, surtout à Noël. Un marché en pleine expansion qui correspond à une société où l'on cherche à se singulariser à tout prix.

Noël approche et vous manquez d'idées pour vos cadeaux? Pour avoir plus de chances de faire plaisir à leur destinataire, orientez-vous vers un produit personnalisé. «C’est un cadeau unique qui nécessite un effort pour l'obtenir, on y est toujours plus sensible», explique Virginie Pez-Pérard, enseignante chercheuse et maître de conférences spécialiste du comportement des consommateurs à l'Université Paris 2.

En 2014, le choix est vaste. «On a plus de 300 produits en vente, confirme Charlotte de Fouquières, cofondatrice du magasin spécialisé By Matao à Paris. Tout peut se personnaliser, il faut juste avoir de l'imagination. On a commencé avec des trousses, mais on a aussi du linge de maison, des sacs, des porte-clés... Tout est réalisé sur demande.»

Un concept dépoussiéré

«Les mugs ou les t-shirts avec des prénoms, ça existe depuis très longtemps» rappelle Virginie Pez-Pérard. Aujourd’hui, l'essor de ce commerce est entériné par les «entreprises qui se spécialisent uniquement dans ce secteur», poursuit-elle.

>>> Retrouvez l'intégralité de la hotte liste de Noël

Un phénomène qu'elle relie à l'accès aux nouvelles technologies. «Le besoin de se distinguer dans la consommation a toujours existé. Ce qui a changé, c'est qu'à présent on peut personnaliser plus vite. Et grâce au web, on peut le faire à grande échelle», ajoute l’enseignante.

Séduire les plus petits

Sur le net, justement, le site LesEnfantsRois.com propose livres et disques de comptines customisés au prénom de l’enfant auquel ils sont destinés. Ce dernier devient ainsi le héros des aventures racontées. Lancé par le label musical Roy Music, ce site connait un franc succès.

En six ans, près de 40.000 disques et 32.000 livres se sont vendus. Rodolphe Dardalhon, co-fondateur du label, s’en félicite: «ces produits représentent 50% de notre chiffre d'affaire désormais. Mais c'est un processus plus coûteux.» Et cela se ressent dans le tarif. Il faut compter deux fois le prix d'un livre classique pour l'un de ces ouvrages sur-mesure.

Une tendance pas près de s’essouffler

Le développement du marché, Charlotte de Fouquières s'en est, elle, aperçu en raison du nombre grandissant d'appels «de la part de sites spécialisés qui se lancent et qui veulent diffuser nos produits». Elle a aussi noté les bouteilles d'un soda bien connu, étiquetées avec des prénoms. «Si les marques s'y mettent, c'est qu'elles ont vu que ça marche», affirme-t-elle. Une preuve supplémentaire de la pérennité du marché.