Rayman, recette d’un jeu vidéo au succès planétaire

Marius Blénet
— 
L'univers de Rayman, personnage devenu aussi iconique que Mario Bros ou Sonic, se reconnaît tout de suite.
L'univers de Rayman, personnage devenu aussi iconique que Mario Bros ou Sonic, se reconnaît tout de suite. — credit magazine

REPORTAGE - Depuis la première version en 1995, les aventures de Rayman séduisent les joueurs de tous les pays. Présentation du dernier opus développé par Ubisoft dans ses studios à Montpellier.

C’est une vieille maison aux murs de pierre, située dans un quartier résidentiel juste à côté du centre-ville. On passe devant sans se douter de rien. Pourtant, c’est là qu’a été créé le personnage le plus connu de jeu vidéo français. Rayman, le héros sans bras et sans jambes, y a été conçu par Michel Ancel, le directeur artistique reconnu d’Ubisoft Montpellier.

Dans le monde entier, les différents titres de la saga se sont vendus à plus de 18 millions d’exemplaires. Et c’est dans cette bâtisse que près de 100 personnes ont travaillé pour développer le nouvel épisode, Rayman Legends.

Une préparation bien en amont

«Nous nous sommes mis au travail en octobre 2011, alors que le titre précédent n’était même pas encore sorti, explique Émile Morel, le lead game designer (chargé de coordonner l’équipe des concepteurs). Nous avons d’abord dû définir l’univers de cet épisode. Et nous avons choisi celui des légendes, de la mythologie antique au Moyen Âge fantastique. A ce moment-là, nous laissons notre imagination libre. Nous dessinons les nouveaux personnages et les ennemis.»

>>> Retrouvez l’intégralité de la hotte liste de Noël

Viennent ensuite les étapes de préproduction et de production, où sont véritablement créés les éléments du jeu. Enfin, la dernière phase de conception est celle du test où sont opérés les tout derniers réglages. «Nous essayons le jeu et nous le corrigeons à partir des défauts que nous lui trouvons.Des joueurs extérieurs interviennent aussi pour nous renseigner sur ce qui ne va pas.»

«Les personnages du jeu sont devenus iconiques»

Car, pour le lead game designer, «il y a une exigence de qualité»: «C’est une marque, tous les titres ont toujours été appréciés par la critique et les joueurs. Les personnages sont devenus iconiques, à l’image d’un Mario Bros.» Comme le plombier de Nintendo, Rayman dispose d’un univers qui lui est propre et qui se reconnaît immédiatement. «Nous ne sommes jamais partis dans l’espace ou sur un champ de bataille, poursuit Émile Morel. Nous sommes restés dans ce monde rempli de couleurs avec des musiques rigolotes et des gags toutes les cinq minutes du jeu.»

Pour l’instant, Rayman Legends a dépassé le million d’achats. Mais ce chiffre devrait largement augmenter en janvier prochain, avec la sortie de la version adaptée aux nouvelles consoles, Xbox One et PS4.