Micky Green: «Je vais fêter Noël à la plage, comme quand j’étais petite»

Rédaction 20 Minutes

— 

La robe de la chanteuse a pris feu lors d'un réveillon de Noël.
La robe de la chanteuse a pris feu lors d'un réveillon de Noël. — Bella Howard

INTERVIEW - Entre deux concerts, la chanteuse australienne se laisse aller à quelques confidences.

Après son premier album et le single Oh!, Micky Green revient avec son nouvel album Daddy I don't want to get married. Elle est actuellement en tournée dans toute la France, pays où elle vit depuis de nombreuses années.

Le titre de l'album Daddy I Don’t Want To Get Married sonne comme un hommage à Cindy Lauper…

C’est vrai qu’il y a un côté Girls Just Want To Have Fun. S’amuser et être une fille, ou une femme, ça dépend! Mon album parle surtout d’aventures et de perspectives. De célébration aussi.

Qu’allez-vous faire pour Noël?

Quand j’étais petite, nous fêtions Noël autour d’un barbecue à la plage en Australie. Cette année, je pars de nouveau à la mer, à Ibiza, mais avec des amis. Nous allons sûrement manger beaucoup et boire du bon vin mais je ne suis pas sûre de pouvoir me baigner. C’est tout de même l’hiver.

Est-ce qu’un réveillon vous a marqué?

Il y a cinq ans, ma robe a pris feu… J’étais passée trop près d’une bougie alors que j’offrais un cadeau à ma maman. Sur le coup, nous avons paniqué mais en y repensant, c’était assez drôle.

>>> Retrouvez l’intégralité de la hotte liste de Noël

Si je vous dis «cadeau», quels souvenirs vous reviennent?

Une magnifique bague Cartier… Que j’ai malheureusement perdue.

Que souhaitez-vous que l’on vous offre cette année?

J’adore les chiens. J’ai déjà un labrador chocolat prénommé Roxy… Mais j’aimerais bien en avoir un deuxième. J’habite à Paris près d’un grand parc alors ce n’est pas un problème ! Mais mon véritable plaisir, ce sera de voir mes proches à Sydney.

Et qu’allez-vous offrir?

Ça dépend des personnalités… J’adore offrir des livres choisis dans d’anciennes librairies. Et j’aime beaucoup aller au Bon Marché. Mais en vérité, je déteste faire les courses de Noël! C’est dangereux car j’ai aussi envie de me faire des cadeaux!

Propos recueillis par Marion Buiatti