Le ventre qui s’arrondit ne plus peut plus se cacher. L’heureux événement arrive à grands pas. Il est temps d’immortaliser ces précieux souvenirs. Mais attention, pas n’importe comment. Pour éviter les mauvaises surprises, trois photographes professionnels vous donnent des conseils pour ne pas rater vos clichés.

1) Ne pas se photographier au 2e mois de grossesse

L’envie de vous prendre en photo vous chatouille les doigts. Problème: vous êtes au début de la grossesse et l’arrondi du ventre de la maman pointe à peine le bout de son nez.

Le conseil du pro

Pour de plus belles images, soyez patients, il vaut mieux attendre entre les sixième et huitième mois. Philippe Lemaire, photographe au studio Bain de lumière, explique pourquoi: «Il ne faut pas les réaliser trop tôt pour ne pas risquer que le ventre soit encore trop plat. Les faire, par exemple, à cinq mois de grossesse ne donnera pas grand-chose en photo. Il ne faut pas non plus que ce soit trop proche du terme car il est parfois plus difficile pour la femme de se positionner ou même de se déplacer pour venir à la séance.»

2) Ne pas poser dans son salon allongée sur le canapé

C’est sûr, pourquoi s’embêter à payer un studio alors qu’il est si simple de prendre des photos chez soi avec son smartphone? «Je récupère beaucoup de personnes qui viennent me voir en disant 'on n’a essayé de se photographier chez nous mais cela n’a pas marché', raconte Amélie Soubrié du studio Instants capturés, spécialisé dans les clichés de grossesse. C’est normal, ils ne savent pas que le cadre est très important.»

Le conseil du pro

«Il faut choisir un mur uni, désencombré et lumineux. Privilégier la position debout et de profil, elle met en valeur le ventre rond de la mère », continue la photographe. Niveau éclairage, Philippe Lemaire conseille : « il faut privilégier des éclairages latéraux pour mettre en relief le ventre plutôt que des éclairages de face qui l’aplatiraient. » La plupart des photographes professionnels travaillent aussi sur le clair-obscur mais cela reste difficile à faire soi-même, surtout avec un simple smartphone.    

3) A ne pas faire : prendre un selfie à bout de bras

Pour Philippe Lemaire, le selfie est rébarbatif : « Il est difficile de se photogaphier seule de profil, alors que c’est la meilleure posture pour mettre en valeur son ventre. De face, ne pas lever le bras trop haut car le ventre ne serait pas au premier plan. »

Le conseil du pro

Si personne n’est prêt à vous immortaliser, utilisez une perche. Et si vous n’avez pas de perche, il existe tout de même des moyens pour ne pas trop se rater. La photographe Jennifer Weynacht a plusieurs recommandations: «Pour éviter l’effet double menton, faire le 'cou de girafe', coller sa langue contre le palet et regarder environ 50 centimètres devant ses pieds plutôt que son ventre.» Et pour mettre en valeur les jambes, souvent victimes de gonflements et vergetures pendant la grossesse, «se mettre de trois-quarts et plier légèrement la jambe de devant, dans une position très 'tapis rouge hollywoodien'.»

4) Ne pas choisir une robe longue et large en espérant qu’elle cache ses formes

Le point de focus des photos de grossesse est justement le ventre arrondi de la mère. Alors pourquoi vouloir le cacher? Dans une robe de grossesse large, on risque l’effet 'sac à patate'. De même, pour se mettre en valeur, évitez les motifs et couleurs grossissants comme les rayures, les carreaux et le blanc.

Le conseil du pro

Pour l’habillement, «préférer des vêtements près du corps, de préférence moulants au niveau du ventre», conseille Jennifer Weynacht. Pour celles qui tiennent à cacher leurs jambes par une longue robe, la photographe Amélie Soubrié incite à «mettre les mains sous le ventre pour en souligner la forme».

L’idéal est tout de même de poser en sous-vêtements, noirs de préférence, «pour faciliter le jeu de clair-obscur que travaillent les photographes pour éliminer les imperfections», détaille cette dernière. Pour les portraits de couple, choisissez des tenues assorties. Le but est de mettre en valeur le ventre de la mère et non le pull orange de monsieur.

>>> Retrouvez tout notre dossier «Neuf mois», en partenariat avec UGC Distribution et le film «Joséphine s’arrondit», en salle le 10 février.