5 choses que vous ignorez sur le vélo à Rennes et dans la région

Cyclisme Entre balades au bord de l'eau, itinéraires et équipements cyclables, le vélo s'impose dans cette ville...

Louise Gully

— 

Dans les alentours de Rennes, il est possible de faire de belles randonnées à VTT.
Dans les alentours de Rennes, il est possible de faire de belles randonnées à VTT. — Fautre/Sipa

Equipements, pistes et réseau, à Rennes, la bicyclette fait sa place. 86 stations de vélos en libre service sont implantées depuis cinq ans et la ville compte 232 itinéraires cyclables. Le mode de transport se développe de plus en plus pour plusieurs raisons.

Une géographie adaptée au vélo

Des parcs à vélos sont installés dans Rennes aux abords des stations de métro et des lignes de bus.
Des parcs à vélos sont installés dans Rennes aux abords des stations de métro et des lignes de bus.

Rennes est une ville relativement plate et où «il est agréable de pédaler», remarque Odile Guernic, présidente de l’association de cyclistes Rayons d’action. Les Rennais l’ont bien compris puisque, entre 2011 et 2015, il y a eu une hausse de 53 % des déplacements cyclistes. La pratique est plus qu’encouragée: «On a mis en place des parcs vélos sécurisés aux abords des arrêts de métro, ainsi que des stations de réparation et de gonflage», explique Thomas Fagart, responsable du service mobilité urbaine à Rennes Métropole.

Faire du vélo à Rennes, c’est se balader au bord de l’eau

«Je pédale souvent le long du fleuve la Vilaine pour aller dans la zone industrielle rue de Lorient. Du centre-ville, une quinzaine de minutes seulement sont nécessaires pour s’y rendre», raconte la Rennaise Odile Guernic. France Vélo Tourisme recommande aussi les balades dans la région: «Le fait qu’elle [la ville de Rennes] soit traversée du nord au sud par la Vilaine et son affluent l’Ille invite à la balade à vélo et à la découverte le long de ce fleuve, parsemé de nombreuses écluses.»

De belles randos en vélo jusqu’à Saint-Malo

Depuis Rennes, on peut rejoindre Betton à vélo en 30 minutes «en suivant le canal d’Ille-et-Rance. On peut aussi se rendre à Saint-Malo en 4h30 toujours grâce au même canal», informe Odile Guernic. Si on ne connait pas le coin, la ville a lancé l’outil Geovélo «pour trouver des idées de randonnées», explique Thomas Fagart. Au départ de Rennes, il est également possible d’aller dans le Golfe du Morbihan, à la cité médiévale de Dinan ou à Dinard (pour embarquer son vélo dans un bateau et rejoindre Saint-Malo).

Un circuit vélo continu est en cours de construction

Une cycliste, place de la République, à Rennes.
Une cycliste, place de la République, à Rennes.

Les voies cyclables sont de plus en plus nombreuses à Rennes et aux alentours, car le «réseau express vélo est en développement», déclare Thomas Fagart. Ce projet doit permettre, d’ici 2020, «d’allier rapidité et sécurité grâce à des bandes cyclables continues», commente le responsable du service mobilité urbaine de Rennes. Des travaux sont actuellement en cours et certains endroits sont déjà aménagés comme «au départ de la rue du mail François Mitterrand où la bande cyclable est séparée de la route et c’est très pratique», selon Odile Guernic.

On peut faire ses courses à bicyclette

Faire du vélo à Rennes s’avère très pratique, aux dires de la présidente de Rayons d’action: «Je fais toutes mes courses à bicyclette. Il suffit d’avoir deux sacoches.» La réglementation nationale concernant la circulation à vélo est favorable aux déplacements quotidiens car «dans toutes les rues où la vitesse est limitée à 30 km/h ou moins, le double sens cyclable est la règle par défaut. De plus, après avoir cédé le passage aux usagers ayant le vert, les cyclistes peuvent désormais franchir les feux rouges pour tourner à droite ou aller tout droit dans les carrefours dits en T», ajoute Thomas Fagart. Ce qui permet d’aller plus vite acheter ses tomates et son shampoing.