Ils sont les plus rapides dans leur discipline

Julien Kaufmann

— 

Austin Naber a déjà à son actif six records mondiaux de vitesse.
Austin Naber a déjà à son actif six records mondiaux de vitesse. — J. Hogan / SIPA

VIDEOS - Que ce soit en sport, en peinture ou en musique, les personnes que vous allez découvrir en vidéo ne perdent pas temps...

>>> 20Minutes met le turbo. Ces fonceurs aussi. Découvrez leur portrait.

Le talent ne s'achète pas mais il se travaille. Gageons que les individus présentés ci-dessous ont quelques centaines d'heures de pratique à leur compteur pour nous épater de la sorte !

Un pour tous...

Dans la catégorie « rapide », on ne demande pas « le » footballeur mais « l’équipe » la plus rapide. En effet, le 14 septembre dernier, l’équipe du RB Leipzig a innové en matière de coup d’envoi. Dans la rencontre qui l’opposait au Vfb Stuttgart dans le championnat d’Allemagne, la quasi intégralité des joueurs du club s’est positionnée sur la ligne médiane et s’est précipitée vers le but adverse, dès le coup de sifflet donné. Résultat: un but inscrit en moins de 9 secondes grâce à une action plus que collective. Jugez plutôt.

Un défi relevé haut la main

Dans le cadre d’un casting pour une émission américaine, le Anderson Cooper Show, un peintre répondant au doux nom de D.Westry vient faire profiter l’audience de ses talents. Il prétend pouvoir peindre un tableau en 90 secondes. Alors que le temps est presque écoulé et que la peinture ne ressemble toujours pas à grand chose, le clou de la performance arrive à la dernière seconde. Impressionnant.

THE Guitar Hero

Le guitariste le plus rapide du monde vit en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, et s’appelle Daniel Kurt Himebauch. Ce titre, il l’a gagné, en septembre 2012, lors d’un rassemblement caritatif au profit des premiers secours du 11 septembre 2001. Avec 1 300 notes à la minute, il a officiellement battu le record du monde. Afin que les spectateurs comprennent, il a débuté le morceau dans le bon tempo, déjà très élevé, de 170 notes par minute. Puis, il a graduellement monté la vitesse pour atteindre le record. Bon, il est vrai qu’au delà de 300 notes par minutes, on n’entend plus la mélodie et cela ressemble plus à des bruitages de jeu vidéo des années 80 qu’à de la musique. Mais l’exploit reste incroyable.

De la kermesse au Guinness des Records

Empiler des verres peut paraître ennuyeux, voir rébarbatif. Et pourtant, c’est une discipline sportive. Cela s’appelle le Sport stacking (l’empilage sportif) et des compétitions ont lieu quotidiennement dans le monde entier. Il y a même une fédération internationale, la World Sport Stacking Association (WSSA). Les épreuves consistent à faire, défaire, puis refaire de petites pyramides avec des gobelets en plastique, selon un ordre prédéfini, et ce, le plus rapidement possible. En 2012, un jeune Américain de Caroline du Nord (décidément), nommé William Orrell, a battu le record de sa catégorie en 5 secondes et 68 centièmes. Regardez bien, ça va vite.

Julien Kauffman