Comment transformer votre balcon en paradis végétal?

Main verte Habitant des villes, le monde du jardinage vous tend les bras...

Alexis Moreau

— 

Un potager sur le toit de la Mutualite à Paris.
Un potager sur le toit de la Mutualite à Paris. — Meigneux/Sipa

Le printemps approche, et avec lui, les premiers rayons de soleil. C'est l’occasion, grâce aux conseils de nos experts, de transformer votre balcon en une micro-ferme capable de nourrir (presque) tout le quartier, ou en un havre de paix coloré et parfumé. Pour la partie florale, rendez-vous directement au cinquième paragraphe.

«Un m2 occupé sur un balcon peut fournir jusqu'à 20 kg de culture par an.» Pour atteindre le rendement annoncé par Ludivine Bernard, chargée de projet agroécologique pour Jardinière partagée, pas besoin d’être un fin cultivateur. Ses astuces? Optimiser l’espace, utiliser la verticalité (au contraire de l’agriculture traditionnelle qui s’étale en longueur), bannir la monoculture et privilégier des plantes compagnes. Telle une vraie bande de potes, les unes repousseront les parasites tentés de s’en prendre aux autres. «L’un des combos gagnants, c’est œillet d’inde, tomate et basilic», précise notre interlocutrice.

Des poubelles, des pneus des cabas ou encore des vieux meubles peuvent également vous rendre de fiers services. Crédit photo: Debobrico
Des poubelles, des pneus des cabas ou encore des vieux meubles peuvent également vous rendre de fiers services. Crédit photo: Debobrico

Pour l’aménagement de votre pays de Cocagne version grand boulevard, pas la peine de vous ruiner. De nombreux objets du quotidien peuvent être détournés de leur fonction première. «Vous pouvez utiliser des palettes ou suspendre une passoire pleine de terre à votre balcon. Les fraises y pousseront très bien.»

Un bel exemple de tour à patate. Wormwould/ flickr
Un bel exemple de tour à patate. Wormwould/ flickr

Autre option, nourrissante mais encombrante: la tour à patate. «Prenez un gros contenant, comme une poubelle, des pneus ou un cabas et plantez-y des graines. Au fur à mesure, ajoutez de la terre afin de permettre aux tubercules de pousser et aux racines de s’enfoncer.» Cependant, la culture hors sol nécessite quelques petites précautions d’usage. «La terre se dessèche vite, il ne faut pas la laisser nue. Pensez donc à la protéger avec un paillage».

Si vous préférez acheter vos fruits et légumes au supermarché, pas de panique. Eric Duplouy travaille pour Willemse France et vous donne quelques astuces pour fleurir votre balcon au point de rendre jaloux les bégonias de votre grand-mère.

Avant toute chose, prévoyez un bon terreau: «Dans une jardinière, il y a peu de volume, ce qui sert de base doit être de bonne qualité», explique l'expert. Maintenant, place à l’opération la plus délicate: la mise en terre. «Beaucoup de gens ont tendance à planter trop tôt. Le mieux c’est courant avril: avant, il risque de geler et les plantes tendres, comme les géraniums et les pétunias craignent le froid», termine Eric Duplouy.

Avec un peu de persévérance vous devriez arriver à ce résultat .Crédit photo: Henrique Ferreira/Flickr
Avec un peu de persévérance vous devriez arriver à ce résultat .Crédit photo: Henrique Ferreira/Flickr

Une fois le timing respecté, attention à l’espacement entre les pousses. «Il faut leur laisser entre 10 et 15 cm, sinon elles étouffent et le résultat final sera décevant». Pour ceux qui ont passé (avec succès) ces étapes viendra ensuite le temps de l’entretien. Comme expliqué précédemment, les plantations hors sol ont tendance à se dessécher. «En été, n’hésitez pas à arroser deux ou trois fois par semaine et à couper les fleurs fanées. Celles-ci épuisent la plante», détaille Eric Duplouy. Mais encore, une fois gare au piège! Une plante noyée n’a pas d’avenir. «Percez toujours votre bac pour éviter que les racines baignent dans l’eau et pourrissent.»

Enfin, attention aux fautes de goût et aux agencements criards, la mode est aux couleurs pastel.

 

>>> Retrouvez tout notre dossier "Festival des Jardins" réalisé en partenariat avec le département des Alpes-Maritimes