Cinq matériaux peu onéreux pour isoler son logement

Habitation Il existe une foule de matériaux pour isoler son logement. «20 Minutes» a sélectionné les meilleurs rapports isolation/prix…

Augustin Chalot

— 

L'isolation peut se faire de l'intérieur autant que de l'extérieur.
L'isolation peut se faire de l'intérieur autant que de l'extérieur. — Knauf/Afipeb

Sale temps pour les bricoleurs du dimanche. Plus question de poser sa fenêtre ou son placo n’importe comment. Depuis le 1er janvier 2017, la réalisation de travaux de rénovation doit s’accompagner d’amélioration des performances thermiques des bâtiments. Les isolants sont classés principalement en trois catégories: les naturels comme le chanvre ou la laine de bois, les synthétiques comme le polystyrène expansé et les minéraux comme la laine et la fibre de verre. Mais comment faire son choix parmi tous les types d’isolants qui fleurissent sur le marché?

Le moins cher: la laine de verre

Fabriquée à base de sable, la laine de verre «est l’isolant le plus souvent utilisé par les spécialistes, commente Mathias Boutier, fondateur de Because architecture matters. Il est très efficace, peu cher et grandement adaptable.» En effet, à résistance thermique égale, on gagne 4 cm d’épaisseur par rapport aux autres isolants.

Le plus léger: le polystyrène expansé

Ce matériau, dérivé de la chimie, est comme la laine de verre, très adaptable. «Très léger, facile à mettre en place, le polystyrène expansé (PSE) est vraiment un produit à la portée de tous», explique Jean-Michel Guihaumé, délégué général de l’Association française de l’isolation en polystyrène expansé dans le bâtiment. Le PSE est notamment utilisé dans les logements sociaux.

Le recyclé: le métisse

Créé par le Relais en 2007, l’isolant métisse est fabriqué à partir de vêtements usagés, majoritairement en coton. L’association sélectionne des jeans et des velours avant d’enlever les teintures et les solvants, de les défibrer puis de les transformer. Le résultat: des laines reconnues pour leur grande qualité d’isolation phonique.

Le plus écologique: la laine de bois

Le produit le plus cher de cette sélection, mais aussi le plus écologique. Pour Roch Tillieux, spécialiste de l’isolation et membre de l’association La Maison passive, la fibre de bois «possède une très grande qualité d’inertie du fait de sa densité». Traduction: ce matériau garde plus longtemps la température qu’il absorbe; il est très utile l’été, car il maintient l’intérieur de la maison bien au frais.

Le moins connu: la paille

«Les gens en ont peur, car ils pensent aux trois petits cochons, s’amuse Roch Tillieux, mais la paille est un excellent isolant, écologique et qui possède une très bonne inertie lui aussi.» Pour les plus craintifs, les bottes de paille bien compressées privent le feu d’oxygène, donc pas d’inquiétude à avoir.

>>> Retrouvez l'ensemble des articles de notre dossier consacré à l'isolation thermique

Quel que soit l’isolant choisi, Roch Tillieux rappelle une dernière chose: «Il faut toujours avoir en tête les trois points suivants: bonne ventilation, isolation et étanchéité à l’air (VIE).» Ne restez pas isolé face à cette problématique, faites vous aider par un spécialiste.