Les chasseurs d'immobilier entrent sur le terrain

ACHAT Ces professionnels du secteur se mettent au service de ceux qui n'ont pas le temps mais qui ont l'argent pour trouver un logement...

Antoine Magallon

— 

Ils promettent de trouver le bon logement à leur client dans un délai de 35 à 40 jours.
Ils promettent de trouver le bon logement à leur client dans un délai de 35 à 40 jours. — DENIS ISOPIX/SIPA

Connus du grand public grâce à l'émission Chasseurs d'appart' sur M6, les chasseurs immobiliers ne sont pourtant qu’une centaine, en France, selon la Fédération française des chasseurs immobiliers (FFCI). Souvent seuls, ils traquent la perle rare pour leurs clients. Mais concrètement, comment procèdent-ils?

De l'agent au chasseur

Pour Stéphane Meignant, le président de la FFCI, tout est une question de qualité de service. «Nous avons les mêmes documents juridiques, les mêmes diplômes qu’un agent immobilier (BTS professions immobilières, bac+3). Ce qui nous distingue, c’est que nous travaillons avec un mandat de recherche, eux avec un mandat de vente.» Concrètement, cela signifie que le chasseur agit selon les demandes de l’acheteur, quand les agences se mettent au service du vendeur.

«Nous allons chez nos clients pour comprendre ce qu’ils veulent, alors que chez d’autres c’est 15 minutes sur un coin de table et les recherches ne sont pas faites sur mesure», ajoute Stéphane Meignant. Malgré les millions d’annonces des sites de vente entre particuliers, trouver son bonheur peut prendre plusieurs mois. Les chasseurs misent sur la rapidité. «En 35 ou 40 jours, en moyenne, nous trouvons le bon logement», détaille le président de la FFCI.

>>> Retrouvez l'ensemble de notre dossier Immobilier

La guerre des biens

Mais pour Laurent Vimont, le président du groupe immobilier Century 21, les chasseurs immobiliers ne sont que des «épiphénomènes», qui n’ont «pas révolutionné la profession». «Alors que l’agence offre un local, une équipe commerciale, un stock de biens, eux ne font que puiser dans celui des autres.»

Un fait assumé par Stéphane Meignant. «On cherche partout car ceux qui nous contactent travaillent énormément ou ne peuvent pas, physiquement, faire de visite.» Enfin, si vous faites appel à un chasseur pour débusquer votre logement, il vous en coûtera entre 2 et 6% du prix de vente (selon la FFCI).