Comment bien renégocier son crédit

Coralie Donas

— 

Revoir ses crédits avec son banquier peut permettre de réelles économies, ici au Salon de l'immobilier à Paris.
Revoir ses crédits avec son banquier peut permettre de réelles économies, ici au Salon de l'immobilier à Paris. — Meigneux/Sipa

EMPRUNT - Les taux des crédits immobiliers qui ne cessent de baisser ouvrent la voie aux renégociations et aux rachats de crédits.

La baisse des taux de crédit n’en finit pas d’atteindre des records historiques. Un contexte favorable pour ceux qui empruntent aujourd’hui, mais également pour ceux dont le crédit court déjà. Par exemple, un prêt de 200.000€ sur 20 ans, souscrit en janvier 2012 à 4,30% et renégocié aujourd’hui à 2% sur 16 ans permet d’économiser jusqu’à 40.000€, selon le courtier Vousfinancer.com.

Séduisant, mais tout le monde ne peut pas y prétendre. «L’intérêt réside dans l’écart de taux entre le crédit contracté et les taux actuels, mais dépend aussi du montant et de la durée du prêt initial: c’est plus intéressant pour un prêt long et une somme importante. Il faut aussi qu’il reste au moins 70.000€ à rembourser», résume Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole du courtier Meilleurtaux.com. Le site du courtier propose un simulateur qui permet de faire les calculs très rapidement.

Première démarche, aller voir sa banque pour renégocier son taux. «Le client a l'avantage de ne pas avoir à fournir de nouveau dossier. Mais les banques ne diviseront pas par deux leur taux de départ», prévient Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier Cafpi.

L'intérêt du rachat de prêt

Pour obtenir un taux intéressant, il faudra faire racheter le prêt par un autre établissement. L’opération n’est pas indolore: l’emprunteur infidèle devra payer les frais de remboursement anticipé, les frais des nouvelles garanties et les frais de courtage s’il passe par un courtier.

Mais ces sommes sont intégrées au nouveau prêt et l’opération reste intéressante. «Le gain moyen d’un rachat de prêt est d’environ 20.000€», observe Maël Bernier. Un bénéfice qui peut être utilisé pour faire baisser les mensualités ou raccourcir la durée d’emprunt.

«Le rachat de crédit peut permettre aussi d’augmenter le capital emprunté pour réaliser des travaux de rénovation en profitant des taux bas», conseille aussi Philippe Taboret. Enfin, bon à savoir pour ceux qui ont déjà fait racheter leur crédit une première fois: l’opération peut être renouvelée.

>>> Retrouvez l'ensemble de notre dossier immobilier