La colocation enfin appréciée par les propriétaires

Camille Castres

— 

Economique pour les locataires, la colocation séduit également de plus en plus les propriétaires et les promoteurs.
Economique pour les locataires, la colocation séduit également de plus en plus les propriétaires et les promoteurs. — Ravelli-Beaumont/Sipa

TENDANCE - La colocation, formule séduisante pour les jeunes, a longtemps été boudée par les propriétaires. Face aux difficultés de location, ces derniers réévaluent aujourd’hui cette option.

Qui n’a jamais fantasmé la vie en colocation de Romain Duris dans L’Auberge espagnole, le célèbre film de Cédric Klapish? Séduits par la vie en communauté et les économies permises par ce type d’habitation, les Français sont pourtant nombreux à avoir dû se résigner. En cause: la peur des propriétaires autour des impayés et des dégradations.

Assurer la rentabilité

Mais aujourd’hui, la tendance semble s’inverser, si l’on en croit une étude de l’institut CSA, pour la plateforme de colocation WeRoom, parue en mars 2015, intitulée «La colocation vue par les propriétaires». Si 40% d’entre eux envisagent désormais de soumettre leur bien à la colocation, les raisons sont principalement d’ordre financier.

Fabrice Abraham, le directeur général de Guy Hoquet, réseau d’agences immobilières, analyse: « Ils sont de plus en plus sensibles à la colocation. Cette forme d’habitation, qui a beaucoup de succès auprès des étudiants et jeunes actifs, est un bon moyen de rentabilité à l’heure où les propriétaires ont le sentiment d’avoir du mal à louer leur bien».

Ce besoin de rentabilité est d’autant plus présent «chez les bailleurs ayant investi il y a 10 ans, époque où les prix n’avaient pas encore baissé», tient à souligner de son côté Hervé Bourriaud, franchisé Avis Immobilier, réseau d’agences immobilières, à Vannes (Morbihan).

Optimisation fiscale

L’attrait toujours présent pour la colocation permet donc de fluidifier le marché immobilier. En plus d’assurer la rentabilité, elle garantit au propriétaire de pouvoir louer plus cher son logement.

Cette habitation collective est d’autant plus une manne stratégique qu’elle s’inscrit dans une démarche d’optimisation fiscale. «La colocation rentre dans le cadre de la défiscalisation souhaitée par la loi Scellier», continue Hervé Bourriaud du réseau Avis Immobilier.

Résultat? Les promoteurs se sont engouffrés dans la brèche. «Un de nos promoteurs s’y intéresse de près et consacre une partie de ses programmes immobiliers à la construction de grands espaces dédiés à la colocation avec de solides cloisons, des salles de bain privatives, une pièce à vivre éloignée des chambres…», continue Fabrice Abraham.

Et la vie en communauté ne se développe pas seulement dans les appartements de grandes villes. Pour Rémy Poussineau, expert ComprendreChoisir.com en immobilier –site communautaire dont les professionnels répondent aux particuliers gratuitement– «Dans des villes intermédiaires, beaucoup de propriétaires de maisons individuelles n’hésitent pas à louer leurs combles aménagés pour satisfaire la demande des colocataires.»

>>> Retrouvez l'ensemble de notre dossier immobilier