David Alric: «Des séries qu’on aurait envie de “binge watcher” sur Netflix»

Interview David Alric est cofondateur de Bobbypills, qui produit exclusivement des séries animées pour adultes, telles que «Vermin» et «Peepoodo & The Super Fuck Friends»…

Propos recueillis par Mireille Fournaise

— 

David Alric, cofondateur de Bobbypills.
David Alric, cofondateur de Bobbypills. — Bobbypills
  • Après le succès de «Kassos», David Alric s’est lancé dans l’aventure Bobbypills, un studio français d’animation adulte.
  • Il a déjà produit «Vermin» et «Peepoodo & The Super Fuck Friends», des séries animées à destination d’un public adulte.
  • Ces programmes sont diffusés sur la plateforme SVOD Blackpills.

De l’animé rien que pour les adultes. Depuis un an, un nouveau studio fait parler de lui dans le monde de l’animation. Fondé par la plateforme SVOD Blackpills et David Alric, le producteur des Kassos et de Monsieur Flap, Bobbypills produit exclusivement des séries animées pour adultes.

Selon vous, quel est l’avenir des séries animées destinées aux adultes ?

Le développement des plateformes de SVOD (Netflix, Amazon, Hulu…) a permis à des types de programmes niche dont fait partie l’animation pour adulte, de se développer et de répondre progressivement à une demande qui existait un peu partout dans le monde. Comme les audiences suivent, ces plateformes investissent de plus en plus. Netflix, par exemple, a créé cette année un studio dédié dont elle a confié les rênes à des « stars » de l’animation. Amazon a également beaucoup investi, notamment dans des « animes » japonais. L’arrivée, fin 2019, des plateformes d’Apple, de Warner ou de Jeffrey Katzenberg, le cofondateur de Dreamworks, devrait confirmer la tendance. Notre pari est donc que parmi les futurs programmes de ces plateformes, il y en ait plusieurs qui viennent de notre studio.

Quel est l’esprit de Bobbypills ?

Chez Bobbypills on veut avant tout faire exister des projets qui portent une vision d’auteurs et qui soient en même temps populaires. Des séries qu’on aurait envie de binge watcher sur Netflix. C’est d’ailleurs clairement notre ambition actuelle : profiter du boom de l’animation adulte pour produire des séries qui seront diffusées sur les principales plateformes SVOD. Pour ça on réunit les meilleurs talents français, on est exigeant sur l’écriture et la mise en scène, on produit tout dans notre studio parisien, on essaye de fidéliser un esprit et des équipes sur le long terme. Notre particularité vient plutôt du fait que l’on passe énormément de temps à écrire et réécrire nos histoires, à trouver le ton, à façonner les personnages, pour proposer des œuvres qui puissent voyager et toucher un public international.

Quels sont projets de Bobbypills pour 2019 ?

En un an nous avons déjà produit trois séries originales, et sur 2019 nous travaillons sur au moins autant de projets. Notamment Nymph, série signée Estelle Charrié, Maëva Poupard et Christelle Abgrall, une œuvre féministe qui déconstruit la sexualité à travers le parcours d’une jeune Nymphe tombée de l’Olympe. On a aussi d’autres projets en développement, dont Flat, pour l’instant confidentiel, coécrit par Navo, le co-créateur de Bref, Yacine Belhousse et Rachid Baha. On réfléchit aussi aux nouvelles saisons de Vermin et Peepoodo, et on espère également aller sur des formats plus longs.