Dix bonnes nouvelles pour supporter l’automne au bureau

Vie de bureau Sport et sieste au boulot… Dix informations pour attaquer l'automne du bon pied

Augustin Chalot

— 

D’après l’agence spatiale américaine, une sieste de dix à vingt minutes augmenterait l’attention de 54 % et la performance au travail de 34 %.
D’après l’agence spatiale américaine, une sieste de dix à vingt minutes augmenterait l’attention de 54 % et la performance au travail de 34 %. — Maria Casino / iStock / Getty Images Plus Spain

On va tous en baver. L'excitation de la rentrée retombée, l'automne sonne à notre porte, avec dans sa valise un peu de grisaille, le coup de mou parfait pour enchaîner les rhumes en série, et des températures qui tombent plus vite que les feuilles. Au boulot, c'est guère mieux, tout le monde ou presque a compris que la gelée royale ne suffirait pas à tenir le coup. Heureusement que 20 Minutes est là, avec sa salve mensuelle de bonnes nouvelles. 

1. Duolingo, l’app pour apprendre une langue pendant la pause-café

Un petit hibou tout vert vous accueille sur l’application et il ne lâche rien. Duolingo est une plateforme d’apprentissage des langues, ludique et gratuite. L’application offre déjà un choix entre l’anglais, l’espagnol, l’allemand, l’italien et le portugais. L’idée ? Apprendre une langue petit à petit, pendant une pause-café, lors de trajets en métro… De petits jeux font travailler l’écrit, l’accent, la compréhension orale et écrite… On perd une vie quand on se rate, on gagne un point quand on réussit ! Simple, efficace.

2. « Génération DIY », le podcast pour apprendre des meilleurs

Ils se sont lancés dans l’entrepreneuriat avec succès, mais ont aussi connu l’échec et les difficultés. « Génération DIY » est un podcast porté par l’entrepreneur Matthieu Stefani, qui interroge « des personnes qui se sont construites par elles-mêmes et qui ont réussi (et échoué), afin de nous immerger dans leur aventure. » En l'occurrence, ce sont des créateurs d’entreprises, des sportifs, des artistes qui témoignent et donnent leurs tips pour mieux comprendre leur mode de pensée et les outils qui ont fait leur succès. Pour, pourquoi pas, tenter l’aventure à son tour… L’épisode le plus écouté ? Celui sur la chance avec Philippe Gabilliet, auteur spécialiste de la psychologie positive et de l'auto-suggestion.

3. Le TED qui fait du bien à son humain

Gardez espoir, la technologie ne peut pas tout faire. Dans son allocation TED, Margaret Heffernan insiste sur les qualités humaines à préserver et à cultiver pour résoudre les problèmes posés par le monde du travail et son imprévisibilité grandissante. Des logiciels pour remplacer les employés dans un supermarché ? Mauvaise idée, car pour l’auteure et entrepreneuse, « le logiciel n’anticipe pas la vieille dame qui fait tomber un œuf ou si un lycée décide que tous les étudiants ont besoin de noix de coco le lendemain. » Pour elle, « Il faut être capable de gérer l’imprévisible, car l’imprévisible est devenu la norme. » Et cela passe par l’humain. Rafraîchissant.

4. Chef, on piétine des munitions, on s’installe ici ?

L’armée suisse aurait-elle le goût du risque ? Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a lancé la construction de trois centres de données ultra-sécurisés. Alors que deux des centres de calculs devaient être opérationnels respectivement en 2018 et 2023, la DDPS a finalement annoncé un retard de cinq ans. Le premier, situé dans une grotte tenue secrète, doit être totalement reconstruit après de graves problèmes techniques. Le second connaît lui un retard pour une raison étonnante : le site, choisi pour son emplacement pratique, était un ancien dépôt de munitions a priori sans danger. Sauf que des experts ont réévalué à la hausse le risque d’explosion des munitions enfouies dans le sol, obligeant le DDPS à trouver un nouveau site et à tout recommencer…

5. Comme une forte envie de changer d’air

Le changement, c’est dans les cinq ans. D’après une étude d’ADP, près de 46 % des salariés français songeraient à quitter leur entreprise dans les cinq prochaines années, dont 22 % dans moins de deux ans. En Pologne, on est moins patient. Ils sont 37 % à vouloir bouger dans les deux ans.

6. Le rudologue, spécialiste ès déchets

Spécialiste des déchets, un métier qui en jette. Dans les pays industrialisés, chaque habitant produit entre 400 kg et 700 kg d’ordures par an, d’après l’Ademe. Dans ce contexte, la gestion des volumes de déchets et leur réduction apparaît aujourd’hui indispensable, notamment pour les collectivités territoriales. C’est là que le rudologue entre en jeu. D’après l’Onisep, son rôle est « d’analyser les déchets produits, de proposer des solutions pour prévenir leur augmentation à la source, le recyclage, le réemploi, la consigne, ou encore l’utilisation des déchets comme source d’énergie ». Attention, on ne devient pas rudologue du jour au lendemain, il faut pour cela suivre un cursus scientifique universitaire. L’université du Mans propose par exemple un master spécialisé en rudologie ingénierie des déchets.

7. Onze heures de break obligatoires

Onze heures et pas une de moins. L’article L3131-1 du Code du travail​ est clair : « Tout salarié bénéficie d’un repos quotidien d’une durée minimale de onze heures consécutives, sauf dans les cas prévus aux articles L3131-2 et L3131-3 ou en cas d’urgence, dans des conditions déterminées par décret. » Marine Sonnerat, juriste aux éditions Tissot, l’assure : « Le repos quotidien est une question de santé et un droit fondamental pour les salariés. Il est nécessaire que ce principe soit respecté, et c’est à l’employeur de veiller et de tout mettre en œuvre afin qu’il le soit. » Trois cas de dérogations existent, mais ne permettent que de réduire la durée de repos entre deux jours de travail à neuf heures, et avec un cadre très strict. A noter que « si un salarié saisit le conseil des prud’hommes pour non-respect du repos quotidien, c’est à l’employeur que la charge de la preuve incombe. » Tous les salariés, cadres compris, ont ce droit. « Sauf les dirigeants. »

8. Va donc faire ta sieste, et que ça saute !

La France est en retard sur la sieste. Plusieurs pays européens comme le Portugal, l’Espagne ou l’Italie ont déjà adopté les microsiestes au boulot et proposent des pauses plus longues le midi. Utile, alors que près d’une personne sur cinq pique du nez en milieu de journée selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance. Même la Nasa se penche sur la question. D’après l’agence américaine, une sieste de dix à vingt minutes augmenterait l’attention de 54 % et la performance au travail de 34 %.

9. Le gadget parfait pour atteindre le nirvana

Les mandalas sont à l’origine utilisés par les bouddhistes pour la méditation. Aujourd’hui, un crayon suffit pour en révéler les couleurs. Et ainsi atteindre calme et zen attitude.

Moment de détente.
Moment de détente. - 20 Minutes

10. Les bons comptes font les bons lundis

Le sport au travail ferait baisser le taux d’accident du travail et d’absentéisme de 30 à 40 %, d’après le Medef et le CNOSF.