Qui est Sally Hawkins, l’actrice principale de «La Forme de l’eau»?

Actrice studio Après son Golden Globe dans «Be happy», la comédienne britannique est en lice pour l'oscar dans «La Forme de l'eau»...

Thierry Weber

— 

L'actrice, récompensée par un Golden Globe en 2009, est nommée aux Oscars.
L'actrice, récompensée par un Golden Globe en 2009, est nommée aux Oscars. — AB1/Wenn.com/Sipa

Le rôle a été créé pour elle. Pendant qu’il écrivait son dernier long-métrage, «La Forme de l’eau», Guillermo del Toro pensait déjà à Sally Hawkins pour incarner Elisa, son héroïne muette. Alors que le film sortira en France le 21 février, la Britannique de 41 ans est en lice pour gagner l’oscar de la meilleure actrice. Une forme d’aboutissement pour une carrière déjà prometteuse.


>>> Retrouvez tous les articles de notre dossier consacré à «La Forme de l'eau»


«J’ai écrit le film pour Sally Hawkins, car elle me semblait capable de rendre la sensualité intérieure de mon héroïne, une femme apparemment discrète qui peut tout faire par passion.» Contacté par «20 Minutes», Guillermo del Toro ne tarit pas d’éloges au sujet de l’actrice qui porte son film. «Elle a ce potentiel de violence et de sexualité rentrée qui ne demande qu’à s’exprimer.» On est loin de son personnage optimiste et enjoué de Poppy dans «Be happy», comédie dramatique de Mike Leigh avec qui elle a travaillé par trois fois. Sa prestation la propulse sous les feux des projecteurs en 2008 et lui vaut un Golden Globe l'année suivante.

Une filmographie variée

C’est bien la preuve de son talent d’actrice, en tous cas d’après Charlotte Largeron, auteure de «Guillermo del Toro: Des hommes, des dieux et des monstres» aux éditions Rouge Pronfond. «Elle a déjà un peu moins d’une trentaine de films à son actif, commence-t-elle, mais dans "La Forme de l’eau", elle est sublimée par la caméra, à chaque instant.» Pour la spécialiste de l’œuvre de Guillermo del Toro, «c’est la première fois que Guillermo filme une femme comme ça. La singularité du film c’est elle, une héroïne vraie. Elle porte le film.»

Ce n’est pas la première fois qu’elle passe devant la caméra d’un réalisateur de renom. En 2014, Sally Hawkins est nommée à l’oscar de la meilleure actrice de second rôle quand elle partage l’écran avec Cate Blanchett dans «Blue Jasmine» de Woody Allen (2013). Elle avait déjà travaillé en 2007 avec le New-Yorkais dans «Le Rêve de Cassandre». Parmi ses autres grands rôles, citons les films «Paddington», premier et deuxième du nom, où elle joue Mrs. Brown. Charlotte Largeron se souvient surtout de son incarnation de Rita O’Grady dans «"We want sex equality", un film féministe» sorti en 2010.

Les planches, le petit et le grand écran

Si la carrière de Sally Hawkins a aujourd'hui l’air de se dérouler sur grand écran, la native de Londres a d’abord commencé sur les planches après des études à la Royal academy of dramatic art, dont elle sort diplômée en 1998. Elle joue aussi plusieurs rôles sur le petit écran britannique, dans des téléfilms ou des mini-séries.

Une carrière bien menée donc, même si elle confiait récemment au «Dailymail» que, dans le milieu du cinéma, «vous ne valez jamais mieux que la dernière chose que vous avez faite». Dans son cas, donc, une femme de ménage muette et une nomination aux Oscars. Ça laisse sans voix.